Les fournisseurs ne pourront plus exiger de préavis aux clients

Les fournisseurs de services de télévision, d'Internet et de téléphonie n'auront plus le droit d'exiger un avis de 30 jours à un client qui décidera d'annuler son abonnement.
Dans une décision rendue jeudi, le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a annoncé qu'il s'attendait à ce que les fournisseurs abandonnent cette pratique au plus tard le 23 janvier.
Il s'agit de la première décision du CRTC prise dans la foulée des audiences publiques «Parlons télé: une conversation avec les Canadiens sur l'avenir de la télévision», qui ont commencé en septembre.
Dans un communiqué, le CRTC a expliqué que des groupes de défense des consommateurs et des citoyens souhaitaient l'abolition de ces pratiques et que «nombre de Canadiens» avaient exprimé leur frustration à ce sujet auprès du Commissaire aux plaintes relatives aux services de télécommunications.
Avec cette décision qui facilite le changement de fournisseur, le CRTC dit vouloir permettre à la population et aux petites entreprises de «profiter plus facilement du marché concurrentiel».