Isabelle et André Proulx à l'époque de Pétrolia. Si l'exploration pétrolière était la raison d'être de Pétrolia, Stelmine Canada est engagée, pour sa part, dans la recherche d'or.

Les cofondateurs de Pétrolia relancent Stelmine Canada

André Proulx et sa fille Isabelle, les cofondateurs de Pétrolia, remettent sur les rails la compagnie Stelmine Canada et déménagent de Montréal à Québec le siège social de la société d'exploration minière junior.
Au cours des derniers mois, la nouvelle équipe de direction Stelmine Canada a mené deux opérations de financement qui lui ont permis de récolter 932 000 $ afin de relancer l'entreprise qui connaissait de sérieuses difficultés financières depuis deux ans.
«Le deux tiers de ce financement servira à régler les dettes cumulées par la société et l'excédent permettra d'établir un fonds de roulement adéquat pour la prochaine année», explique Isabelle Proulx, qui agit à titre de pdg de Stelmine Canada.
Son père, André, préside le conseil d'administration. Christian Guilbaud veille au développement des marchés. L'homme d'affaires Hugo Gagné siège au conseil d'administration.
Ce petit groupe d'investisseurs a récemment fait l'acquisition de 6,4 millions d'actions, soit 36 % du capital de Stelmine Canada, une société cotée à la Bourse de Toronto (TSX de croissance : STH) depuis 2007. Son capital-actions est constitué de plus de 17,7 millions d'actions émises et en circulation pour une capitalisation boursière actuelle de 6 millions $. Vendredi, l'action de Stelmine Canada s'échangeait à 33 ¢ sur le parquet de la Bourse de Toronto.
Si l'exploration pétrolière était la raison d'être de Pétrolia, Stelmine Canada est engagée, pour sa part, dans la recherche d'or.
Il y a quelques semaines, la compagnie avait annoncé sa première acquisition dans le camp minier d'Éléonore avec la propriété Opinaca dont les 39 claims couvrent une superficie de 20 kilomètres carrés. Cette propriété est dans la même structure aurifère que le gisement de classe mondiale de la Mine Éléonore.
Exploration
D'autres acquisitions sont à venir, indique Isabelle Proulx.
La compagnie devrait annoncer sous peu un nouveau programme d'exploration qui devrait se mettre en branle l'été prochain. 
Après avoir cofondé Pétrolia avec sa fille en 2002, André Proulx avait quitté le conseil d'administration de sa compagnie en 2014. Quelques mois auparavant, il avait abandonné ses fonctions de pdg de Pétrolia. En 2012, le gouvernement du Québec, par l'intermédiaire d'Investissement Québec et de sa filiale Ressource Québec, devenait actionnaire à 35 % de Pétrolia.
De profonds désaccords avec le gouvernement péquiste de l'époque au sujet des travaux exploratoires à l'île d'Anticosti et à Gaspé avaient mené au départ d'André Proulx.
Ce dernier a aussi fondé Ressources Appalaches et Exploration Puma, deux sociétés d'exploration minière.
Isabelle Proulx a été vice-présidente au développement des affaires chez Pétrolia de 2007 à 2015.