Les Champs d’Or en Beauce devient publique

Les investisseurs peuvent aujourd’hui miser sur l’or beauceron. L’entreprise Champs d’Or en Beauce (Beauce Gold Fields) est devenue lundi une compagnie publique.

«L’inscription des actions de Champs d’Or en Beauce sur la Bourse de croissance TSX (BGF) donnera une nouvelle visibilité aux projets aurifères de la Beauce, un district minier historique qui détient toujours un important potentiel pour de nouvelles découvertes d’or», avance Patrick Levasseur, président et chef de la direction. 

Son entreprise, qui détient des droits miniers dans la région sur une superficie de 4800 hectares, réalise depuis plusieurs années de la prospection près de la municipalité de Saint-Simon-les-Mines, située entre Beauceville et Saint-Georges, afin de dénicher le précieux métal jaune. Des ententes ont été signées avec des résidents afin de bien analyser certains secteurs.

Faille majeure

En 2018, plusieurs études de sol ont été réalisées en collaboration avec des chercheurs de l’Institut national de la recherche scientifique (INRS). La direction affirme avoir découvert une faille majeure de plus d’une d’un kilomètre et demi le long du rang Saint-Gustave.

«Notre projet possède beaucoup de similitudes aux projets aurifères White Gold au Yukon et ceux du district Cariboo en Colombie-Britannique, des anciens camps miniers historiques de type placer qui ont fait l’objet de programmes d’exploration qui ont permis la délimitation d’importantes découvertes aurifères dans le roc», indique M. Levasseur.

Il faut dire que la Beauce a été un territoire prisé par les chasseurs d’or entre 1860 et 1960. Certaines des plus grosses pépites d’or du Canada ont été découvertes dans la rivière Gilbert. Il y a eu la Kilgour d’un poids de 51 onces, la MacDonald de 45 onces et la Saint-Onge de 42 onces.

Mais revenons à nos moutons. Selon la direction, des forages pourraient être réalisés dès 2019. D’autres études sont toutefois à prévoir. Et, il y a aussi la question du financement. «La prochaine étape, c’est de voir si la faille est vraiment porteuse d’or. On va le savoir grâce au programme de forage», note M. Levasseur.

L’action des Champs d’Or en Beauce a débuté, lundi, à 10 cents à la Bourse de Toronto. Elle a clôturé à 13 cents.

Champs d’Or en Beauce, anciennement Uragold Bay Resources, a longtemps été une filière de la société Ressources HPQ Silicium (TSX : HPQ). La direction travaillait sur son projet pour devenir une compagnie publique depuis plus de 18 mois.