Les cinq principaux dirigeants de la société d’État, dont le président et chef de la direction Alain Brunet (photo), vont recevoir approximativement 370 000 $ en primes.

Les cadres et les employés de la SAQ toucheront des primes totalisant 10 millions $

MONTRÉAL - Les cadres et employés de la Société des alcools du Québec (SAQ) vont se partager des primes totalisant 10,1 millions $, soit environ 500 000 $ de moins par rapport à l’année financière précédente.

Ces données ont été fournies à La Presse canadienne en vertu d’une demande d’accès à l’information après le dépôt du rapport annuel de la société d’État, jeudi, qui a terminé l’exercice 2017-2018 en affichant un bénéfice net de 1,12 milliard $, en progression de 2,6%.

La SAQ a expliqué que les primes - qui devraient être versées à la fin du mois - sont octroyées en vertu des profits nets générés ainsi que par l’atteinte d’objectifs individuels.

«Cette année, le résultat net a été (...) supérieur de 28 millions $, et ce, en dépit des baisses de prix effectuées à partir du troisième trimestre de l’exercice 2016-2017», explique la société d’État dans sa réponse.

Les cadres et le personnel non syndiqué recevront 7,15 millions $, comparativement à 7,42 millions $ l’an dernier. En ce qui a trait au personnel technique et professionnel, le montant versé sera de 1,39 million $.

Pour leur part, les membres du syndicat des travailleurs et travailleuses de la SAQ toucheront 1,58 million $, alors que les employés des succursales n’ont pas droit à ce type de rémunération puisque cette modalité ne fait pas partie de leur contrat de travail.

Finalement, les cinq principaux dirigeants de la société d’État, dont le président et chef de la direction Alain Brunet, vont recevoir approximativement 370 000 $ en primes.

Ventes à la hausse

En plus d’une hausse de ses profits, qui seront versés dans les coffres de l’État, la SAQ a vu ses ventes grimper de 4,1%, à 3,25 milliards $. Les volumes ont atteint 210 millions de litres d’alcool, en hausse de 6,2%.

«Les réductions de prix effectuées à partir du troisième trimestre de l’exercice précédent sur quelque 1600 vins, conjuguées à la vigueur de l’économie, expliquent en partie la hausse des ventes en volume», peut-on lire, dans le rapport annuel.

La croissance la plus marquée des ventes, à 8,3%, a été observée du côté des spiritueux. Les ventes de vin ont grimpé de 2,9%, tandis que du côté de la bière, la progression a été de 1,2%.

Par ailleurs, en dépit d’une augmentation des volumes de vente et d’une semaine supplémentaire dans l’exercice, la SAQ s’est félicitée d’avoir été en mesure de réduire son ratio de charges d’exploitation des ventes. Ce dernier a été de 16,6%, par rapport à 18,2% lors de l’année financière 2016-2017.

Ainsi, les charges ont fléchi de 5,1%, à 539 millions $.

La rémunération globale de M. Brunet a totalisé 491 802 $ - ce qui tient compte de sa prime annuelle -, en progression de 1,8%. Au total, les émoluments des cinq principaux dirigeants ont atteint 1,89 million $, en comparaison à 1,95 million $ en 2016-2017.