Les affaires express

Le Prix du gros-Québec coupable d’avoir fait payer trop cher

Le concessionnaire de voitures neuves et d’occasion Le Prix du gros-Québec a plaidé coupable en juin 2018 d’avoir exigé, en juin 2016, un prix supérieur à celui annoncé sur l’étiquette collée à la vitre du véhicule, a fait savoir mardi l’Office de la protection du consommateur. Le commerçant a payé une amende de 6000 $. Les infractions ont été commises à l’établissement du Centre d’occasion le Prix du gros situé au 765, rue du Marais, à Québec. «Le prix d’un produit ou d’un service fait partie des informations qui sont primordiales pour le consommateur. Ainsi, au Québec, il est interdit à tout commerçant, fabricant ou publicitaire d’exiger un prix supérieur à celui qui est annoncé. En outre, les commerçants sont tenus d’annoncer un prix “tout inclus”, qui comprend tous les frais, sauf les taxes», fait valoir l’Office dans le communiqué.  Anne Drolet

***

Dunkin’ largue les beignes... dans son nom

Dunkin’ abandonne les beignes... mais seulement dans son nom. Les pâtisseries seront toujours au menu de la chaîne, mais ses dirigeants jugent qu’en la renommant simplement «Dunkin’», ils accordent une plus grande importance au café et aux autres boissons. La bannière jonglait avec cette idée depuis un bon moment. Déjà, en 2006, son slogan — «America runs on Dunkin’ — ne faisait plus mention des beignes. Dunkin’ Donuts a mis fin à ses activités au Canada, ont rapporté certains médias plus tôt ce mois-ci.  La Presse canadienne