Les affaires express

Coup de pouce de la Ville de Québec à De Marque
Entreprise de Québec spécialisée dans l'édition numérique De Marque reçoit un coup de pouce de 300 000 $ de la Ville de Québec pour le développement d'une application qui simplifiera le prêt de livres numériques dans le réseau des bibliothèques de la capitale. Le financement provient du programme de vitrine technologique de la Ville de Québec qui permet à des entreprises de faire la démonstration du fonctionnement d'un nouveau produit qu'elles veulent commercialiser à plus grande échelle. «L'objectif du projet est de simplifier l'expérience utilisateur et de faciliter au maximum le processus d'emprunt de livres numériques», a indiqué le président et cofondateur de De Marque, Marc Boutet. Entre autres, le projet de vitrine technologique qui doit être livré d'ici le 31 décembre 2019 permettra à l'usager de se connecter rapidement à son compte de la bibliothèque en inscrivant simplement son numéro de carte de membre et son NIP, et ce, une seule fois lors de la première utilisation. «Nous prévoyons déjà intégrer à l'application du contenu multimédia, des sélections de livres audio et des vidéos qui seront proposés à l'utilisateur selon son profil.» Sans en préciser le nombre, Marc Boutet signale que l'aide de la Ville de Québec permettra de créer de nouveaux emplois et, surtout, permettre de consolider les 35 emplois actuels au sein de l'entreprise qui distribue plus de 315 000 livres mis en marché par plus de 2500 éditeurs dans plus de 1300 points de vente dans le monde.  Gilbert Leduc
***
Une acquisition pour EXFO
La société québécoise EXFO (TSX : EXF) prend de l'expansion. L'entreprise avale pour 7,6 millions $US la compagnie britannique Ontology Systems, chef de file de la découverte en temps réel de topologie réseau et de la cartographie des chaînes de services. «Cette acquisition stratégique place EXFO dans une position avantageuse, elle qui profite désormais d'une visualisation agile en temps réel et de solutions de dépannage qui aideront les fournisseurs de services de communication à gérer leurs réseaux de façon optimale, à enrichir l'expérience client et à manoeuvrer la transition vers la prochaine génération de réseaux, assurément des hybrides, au cours des prochaines années», indique par voie de communiqué Germain Lamonde, président-directeur général et fondateur d'EXFO. Ontology Systems a généré des ventes d'environ 4 millions $US au cours des 12 derniers mois. À la Bourse de Toronto, EXFO a clôturé à 7,16 $ jeudi, en hausse de 16 ¢ ou 2,29 %.  Jean-Michel Genois Gagnon
***
Le PIB avance de 2,6 % au quatrième trimestre
Le PIB réel annualisé a progressé de 2,6 % au quatrième trimestre, a annoncé jeudi Statistique Canada. La demande intérieure finale a continué de ralentir (+ 0,1 %), alors que l'investissement des entreprises est demeuré faible, selon l'agence fédérale. Les dépenses de consommation finale des ménages se sont accrues de 0,6 %, soit un rythme de croissance légèrement moins rapide qu'au trimestre précédent (+ 0,7 %). L'investissement dans le logement a augmenté de 1,2 %. Les exportations ont augmenté de 0,3 %, après avoir progressé de 2,3 % au troisième trimestre. La formation brute de capital fixe des entreprises a poursuivi sa baisse, diminuant de 2,1 % au quatrième trimestre, à la suite d'un recul de 0,5 % au troisième trimestre. Les entreprises ont réduit leurs stocks de 5 milliards $ au quatrième trimestre, après avoir accumulé 7,4 milliards $ en stocks au troisième trimestre. Les stocks des fabricants ont diminué de 6,9 milliards $.  La Presse canadienne
***
Nouveau projet d'immeuble de bureaux dans Lebourgneuf
La société Impact gestion immobilière construira au cours des prochains mois un immeuble de bureaux de cinq étages, baptisé le Complexe Sodicor II, sur le boulevard Lebourgneuf. Un investissement d'environ 20 millions $. «Il va y avoir un restaurant de plus de 100 places assises, des bureaux, une garderie et plusieurs autres services», énumère au Soleil Christine Auger, directrice de la location et de la gestion commerciale chez Impact, refusant toutefois de révéler le locataire du restaurant. La livraison de l'édifice est prévue pour l'automne 2018. À quelques jets de pierre, l'entreprise a également l'intention de faire sortir du sol un immeuble de bureaux de trois étages, soit l'édifice Rubis. Dans le secteur de Lebourgneuf, Impact possède actuellement 175 000 pieds carrés d'immeubles de bureaux. L'entreprise, qui détient également des logements, est propriétaire et gestionnaire de 21 immeubles dans la région.  Jean-Michel Genois Gagnon
***
Projet d'immeuble dans Lebourgneuf
La société Impact gestion immobilière construira au cours des prochains mois un immeuble de bureaux de cinq étages, baptisé le Complexe Sodicor II, sur le boulevard Lebourgneuf. Un investissement d'environ 20 millions $. «Il va y avoir un restaurant de plus de 100 places assises, des bureaux, une garderie et plusieurs autres services», énumère au Soleil Christine Auger, directrice de la location et de la gestion commerciale chez Impact, refusant toutefois de révéler le locataire du restaurant. La livraison de l'édifice est prévue pour l'automne 2018. À quelques jets de pierre, l'entreprise a également l'intention de faire sortir du sol un immeuble de bureaux de trois étages, soit l'édifice Rubis. Dans le secteur de Lebourgneuf, Impact possède actuellement 175 000 pieds carrés d'immeubles de bureaux. L'entreprise, qui détient également des logements, est propriétaire et gestionnaire de 21 immeubles dans la région.  Jean-Michel Genois Gagnon