Les affaires express

Starbucks Canada s'engage à embaucher 1000 réfugiés en cinq ans
Starbucks Canada s'est engagée mercredi à embaucher au moins 1000 réfugiés au cours des cinq prochaines années. La chaîne de cafés commencera à recruter activement des candidats par l'entremise de l'organisation nationale Embauche immigrants, qui travaille en collaboration avec un réseau d'agences municipales et provinciales. Starbucks a l'intention d'entamer ce processus dans les deux prochains mois et concentrera ses efforts dans les régions qui comptent le plus grand nombre de réfugiés, incluant Montréal, Toronto et Vancouver. La plupart des postes seront des emplois permanents dans les restaurants et le salaire de base sera le salaire minimum, a précisé l'entreprise.  La Presse canadienne
***
Amaya augmente ses revenus au quatrième trimestre
Amaya (TSX:AYA), la société montréalaise propriétaire de PokerStars et d'autres sites de jeux en ligne, a présenté mercredi des résultats supérieurs aux attentes des analystes pour le quatrième trimestre. La compagnie a généré un bénéfice net de 45 millions $ US, comparativement à une perte de 15,2 millions $ US l'an dernier. Ses revenus ont progressé de 5,9 %, passant de 293,2 millions $ US à 310,4 millions $ US. Le bénéfice ajusté d'Amaya a avancé de 30 % à 107 millions $ US ou 53 cents US par action, soit trois cents de plus que ce qui était prédit par les analystes interrogés par Thomson Reuters. Ses revenus trimestriels sont également quelque peu supérieurs aux attentes des économistes. Pour l'exercice, Amaya annonce un bénéfice ajusté de 366,7 millions $ US.  La Presse canadienne
***
Enbridge supprime 1000 emplois après son acquisition de Spectra Energy
L'exploitant de pipelines Enbridge (TEX:ENB) a annoncé mercredi qu'il supprimerait environ 1000 emplois, soit 6 % de son effectif, dans la foulée de son acquisition de l'américaine Spectra Energy. L'entreprise de Calgary a expliqué que ces mises à pied élimineraient les redondances dans sa nouvelle structure organisationnelle post-acquisition. L'acquisition de Spectra, une opération toute en actions évaluée à 37 milliards $, a été conclue à la fin du mois dernier. Le porte-parole d'Enbridge, Toss Nogier, n'a pas donné de détails sur la nature des coupes, mais il a indiqué qu'elles prendraient place dans l'ensemble de la nouvelle compagnie fusionnée. Lors de l'annonce de la prise de contrôle de Spectra en septembre, les sociétés avaient indiqué miser sur des économies annuelles de 540 millions $. À l'époque, le chef de la direction d'Enbridge, Al Monaco, avait dit vouloir aller de l'avant rapidement avec les réductions de coûts.  La Presse canadienne