Les affaires express

GenePOC déniche un partenaire aux États-Unis
Moins d'un mois après l'obtention de la bénédiction des autorités réglementaires américaines pour vendre aux États-Unis son microlaboratoire portatif permettant d'identifier en l'espace d'une heure une maladie infectieuse chez un patient, GenePOC déniche un partenaire commercial pour l'aider à conquérir le pays de Donald Trump. La compagnie de Québec a annoncé, mercredi, la signature d'une entente de distribution exclusive avec Cardinal Health. «Nous croyons qu'à travers ce partenariat nous contribuerons à faire une réelle différence dans le diagnostic des maladies infectieuses en nous rapprochant du patient», a indiqué le président et chef de la direction de GenePoc, Patrice Allibert. Qui plus est, cette entente de distribution ouvre la voie pour que GenePOC devienne un joueur clé dans le segment de marché des analyses de biologie moléculaire dans les laboratoires de taille moyenne, des laboratoires satellites ainsi que dans celui des analyses de biologie délocalisées». À Québec, GenePoc fait travailler plus de 80 personnes.  Gilbert Leduc
***
Les taux d'intérêt «ont fait leur travail», selon Poloz
Le gouverneur de la Banque du Canada a estimé mercredi que les faibles taux d'intérêt mis en place en 2015 avaient «fait leur travail», mais il s'est retenu de prédire quelle serait la prochaine décision de la banque centrale. Lors d'un entretien diffusé par la chaîne d'actualités d'affaires CNBC, Stephen Poloz a affirmé que l'économie canadienne s'était remise de la crise financière mondiale qui a débuté en 2008 et du plongeon du cours du pétrole brut, entamé dans la deuxième moitié de 2014. La prochaine annonce de la Banque du Canada au sujet de son taux d'intérêt directeur est prévue pour le 12 juillet.  La Presse canadienne
***
Staples vendue pour 6,9 milliards $ US
La firme d'investissements privée Sycamore achète l'entreprise de distribution de fournitures de bureau Staples pour 6,9 milliards $ US. Les entreprises ont déclaré mercredi que les actionnaires de Staples, une société établie au Massachusetts, recevront 10,25 $ US par action. Staples exploite la bannière Bureau en gros au Québec. Le titre de Staples avait terminé sa journée en bourse en hausse de 77 cents, ou de 8,4 %, à 9,93 $ US. Le cours de l'action a bondi de 1,5 % dans les transactions après la fermeture. Les changements dans les habitudes des consommateurs, comme la prévalence des achats en ligne, ont fait mal aux grandes surfaces comme Staples. Il avait été rapporté en avril que la chaîne était en négociation, moins d'un an après la mort de la fusion de 6,3 milliards $ US avec sa rivale Office Depot, en raison de l'opposition des autorités fédérales américaines réglementant la concurrence. Les deux entreprises disent s'attendre à finaliser la transaction d'ici la fin de l'année.  AP