Les affaires express

Trimestre record pour Opsens
Opsens, un fabricant de capteurs à fibre optique de Québec, a vu ses revenus grimpés de 130 % au troisième trimestre de 2017 pour s'établir à 4,9 millions $, comparativement à 2,12 millions $ à la même période en 2016. Il s'agit d'un trimestre record pour la compagnie. Les revenus médicaux ont augmenté de 354 % passant de 196 000 $ à 889 000 $ ce qui a compensé pour la baisse de 654 000 $ des revenus dans le secteur industriel. «L'amélioration continue de nos processus de production au cours des derniers mois nous a permis d'augmenter notre compétitivité et notre capacité à répondre à la demande croissante pour nos produits», a déclaré Louis Laflamme, président et chef de la direction d'Opsens. «La position de trésorerie d'Opsens, qui s'élève maintenant à approximativement 14 millions $, offre à la société la flexibilité nécessaire à l'exécution de son plan de commercialisation mondial», poursuit-il. À la Bourse de Toronto, le titre d'Opsens (TSX:OPS) a clôturé, jeudi, à 1,35 $, en hausse de 5 ¢.  Jean-Michel Genois Gagnon
***
Les ventes d'EXFO en légère baisse
La société EXFO, qui se spécialise dans la conception d'appareils dédiés aux tests et à l'analyse de réseaux, a enregistré des ventes de 58,5 millions $US au troisième trimestre de 2017, en baisse de 3,9 % comparativement à la même période l'an dernier. Le carnet de commandes de la compagnie a toutefois repris du poil de la bête pour atteindre 63,7 millions $US, soit une hausse de 6,6 %. Après les neuf premiers mois de l'exercice 2017, les ventes et les commandes ont augmenté respectivement de 6,2 % et de 4,2 %. «De façon générale, nous avons continué de gagner des parts de marché au niveau des tests optiques et des essais Ethernet haute vitesse sur le terrain, en centre de données et en laboratoire», mentionne Philippe Morin, PDG d'EXFO. «Nous avons également pris des décisions nécessaires au sujet d'une portion de notre gamme de solutions de surveillance qui n'était pas à la hauteur de nos attentes et raffiné notre stratégie de mise en marché afin d'accentuer notre attention et d'accroître notre rentabilité», poursuit-il. En mai dernier, la compagnie a entrepris un plan de restructuration visant à rationaliser sa gamme de solutions de surveillance. Cette mesure devrait se traduire par des économies de 8 millions $ en 2018. L'action d'EXFO (TSX: EXF) valait 6,44 $ à la fermeture de la Bourse de Toronto, en baisse de 33 ¢.  Jean-Michel Genois Gagnon
***
Bombardier coupe plus de 2000 postes en Allemagne
Alors que le couperet continue de tomber au sein de sa division transport en Europe, Bombardier poursuit sa réflexion à l'égard de ses autres sites de production dans le monde, dont ceux situés au Canada et au Québec. La multinationale québécoise a annoncé jeudi qu'elle comptait éliminer jusqu'à 2200 postes en Allemagne - soit près du quart de son effectif dans ce pays - d'ici 2020. Cette décision s'inscrit dans le cadre de la restructuration annoncée l'automne dernier par le constructeur d'avions et de trains, et qui doit se traduire par la suppression de 7500 postes à travers le monde. Bombardier n'écarte pas la possibilité que d'autres décisions du genre touchent ses autres sites de production comme en France, au Royaume-Uni ainsi qu'en Amérique du Nord.  La Presse canadienne