Les affaires express

Le centre commercial Place Saint-Nicolas vendu
Le centre commercial Place Saint-Nicolas situé au 845, route Marie-Victorin, à Lévis, a été vendu pour 4,5 millions $. La transaction s'est réalisée au mois juin entre le groupe immobilier Casot et le nouveau propriétaire, une compagnie à numéro de Lévis, dont les principaux actionnaires sont Gestion Janin Boucher inc., Gestion Dan Bussières inc. et Gestion Sylvain Messier inc. Place Saint-Nicolas compte une quinzaine de locataires actuellement, dont Familiprix, la Banque Nationale du Canada, la clinique dentaire Sandra Grenier & Julie Sylvain, la clinique Demeter, services vétérinaires, et le Salon de Quilles Saint-Nicolas, peut-on lire dans une note de la firme d'évaluation immobilière Côté Conseil Immobilier. Le centre a subi en 2015 plusieurs rénovations majeures.  Jean-Michel Genois Gagnon
***
Abandon d'un projet de sables bitumineux
Japan Petroleum Exploration a décidé de ne pas redémarrer un projet pilote de sables bitumineux qui avait été interrompu l'an dernier, pendant les incendies de forêt près de Fort McMurray, en Alberta. La société, aussi connue sous le nom de Japex, a dit avoir décidé d'abandonner le projet en raison de la faiblesse des prix du pétrole et des risques techniques liés à la remise en marche des puits. Le projet était exploité par l'entremise d'une filiale appelée Japan Canada Oil Sands depuis 1999 et a produit au total 35 millions de barils de bitume.  La Presse Canadienne
***
AirBnb et Neymar devront payer leurs impôts en France
Le commissaire européen aux Affaires économiques, Pierre Moscovici, a jugé que les groupes numériques comme Airbnb, accusés de fuir la fiscalité française, devaient payer des impôts dans l'Hexagone, tout comme la superstar du football Neymar. Selon la presse française, Airbnb a payé moins de 150 000 $ en 2016 au fisc, alors que plus de 10 millions de Français ont utilisé le site. M. Moscovici a souhaité faire en sorte «que quand vous travaillez en France, vous payez vos impôts en France avec le taux français». Au-delà d'AirBnb, la plupart des grands groupes numériques - Amazon, Apple, Facebook, Google...- se voient souvent reprocher d'utiliser leur activité dématérialisée pour payer peu d'impôts là où la fiscalité est plus lourde. M. Moscovici a par ailleurs réagi à l'annonce du transfert du footballeur brésilien Neymar au PSG, une opération record à 330 millions $. «Que Neymar paie ses impôts en France [...],  je pense que ça doit être simplement la règle».  AFP