Les affaires express

Certifications en cybersécurité de l'ETS
Cybersécurité et systèmes anticorruption. L'École de technologie supérieure (ÉTS) et le Centre de recherche industrielle du Québec (CRIQ) offriront cet automne aux entreprises de nouvelles certifications exclusives sur la cybersécurité et les systèmes anticorruption. «La sécurité des données et l'intégrité de la gestion constituent le nerf de la guerre pour les organisations qui doivent plus que jamais maintenir la confiance du public», a souligné le directeur de l'ÉTS, Pierre Dumouchel. Au Québec, l'ÉTS détient l'exclusivité de l'offre en français des formations conçues par l'organisme PECB (Professional Evaluation and Certification Board) menant à la certification ISO en matière de cybersécurité, ainsi que la nouvelle accréditation de management anticorruption ISO 37001. «La recherche sur les nouvelles technologies va de pair avec une formation de pointe sur les enjeux cruciaux des entreprises qui passent au 4.0», a ajouté le pdg du CRIQ, Denis Hardy. Pour en savoir davantage : perf.etsmtl.ca  Gilbert Leduc
***
Le titre de Transat décolle
L'action de Transat A.T. s'envolait en Bourse, lundi, après que le voyagiste eut signalé qu'il connaissait un été nettement meilleur que prévu. Ses revenus ont été supérieurs au troisième trimestre, particulièrement depuis la mi-juin, lorsque l'entreprise avait dévoilé ses résultats du deuxième trimestre. À la Bourse de Toronto, le titre de la société a touché un sommet annuel de 8,70 $ peu après le début des transactions. En milieu d'avant-midi, l'action de Transat A.T. (TSX:TRZ) prenait 64 cents, ou 8,04 %, pour se négocier à 8,60 $. Transat A.T. a rappelé que ces perspectives étaient une «estimation préliminaire». L'entreprise prévoit effectuer une mise à jour pour le quatrième trimestre lorsqu'elle dévoilera sa performance trimestrielle, le 7 septembre.  La Presse canadienne
***
Walmart étend sa livraison
Walmart étend son service de livraison d'épicerie avec Uber dans les marchés de Dallas et Orlando. Le plus important détaillant au monde avait mis de l'avant un projet pilote avec Uber plus tôt cette année à Phoenix et dans la région de Tampa, en Floride. La décision annoncée lundi constitue une autre étape pour Walmart pour concurrencer le géant du commerce en ligne Amazon et son service Prime Fresh, qui offre la livraison d'articles d'épicerie le jour même de leur commande sur internet. L'entreprise établie en Arkansas exploite son propre service de livraison d'épicerie à San Jose, en Californie, ainsi qu'à Denver. Elle permet également à ses clients de commander en ligne et de venir chercher leur épicerie dans plus de 900 de ses magasins.  AP