Les affaires express

Forte baisse du marché immobilier à Toronto
Les ventes de maisons se sont effondrées de 40,4 % en juillet à Toronto, comparativement à juillet 2016, a annoncé jeudi l'agence immobilière de la ville. L'agence immobilière ajoute que le prix des maisons torontoises était en hausse de 18 % sur un an, selon le service MLS, mais en déclin de 4,6 % depuis le mois de juin. Le gouvernement de l'Ontario est intervenu plus tôt cette année pour freiner le marché immobilier. Le prix des maisons est en recul depuis avril, quand la province a mis en place une dizaine de mesures - notamment une taxe de 15 % pour les étrangers qui achètent une propriété - pour refroidir le marché immobilier de la région métropolitaine de Toronto.  
***
Excellent deuxième trimestre pour Canadian Natural Resources
Canadian Natural Resources (TSX:CNQ) a réduit ses intentions de dépenses en immobilisations pour cette année et a affiché jeudi un bénéfice de 1,07 milliard $ pour son deuxième trimestre, ce qui se compare à une perte pour la même période l'an dernier. La société spécialisée dans l'exploitation de sables bitumineux a retranché environ 180 millions $ à son programme de dépenses pour 2017. Elle avait indiqué en mars qu'elle planifiait dépenser environ 3,9 milliards $ cette année. Canadian Natural a en outre haussé ses prévisions de production pour 2017. L'action de Canadian Natural Resources a pris jeudi 1,31 $, soit 3,4 %, à la Bourse de Toronto, où elle a clôturé à 39,90 $.
***
Plus de revenus, mais un plus petit bénéfice pour Bell
Le géant des télécommunications Bell Canada Entreprises (BCE) (TSX:BCE) a vu son bénéfice net glisser de 2,3 % au deuxième trimestre, par rapport à l'an dernier, même si ses revenus ont été gonflés par l'acquisition de Manitoba Telecom Services (MTS), plus tôt cette année. La société montréalaise a ainsi affiché un bénéfice attribuable à ses actionnaires ordinaires de 762 millions $ au cours du trimestre clos le 30 juin. Au cours de la même période l'an dernier, elle avait engrangé un profit comparable de 778 millions $. BCE a attribué le recul de ses bénéfices à une hausse de la dotation aux amortissements, à de plus fortes charges d'intérêt et à une baisse des autres revenus. Au cours du trimestre, BCE a accueilli un total net de 88 611 nouveaux abonnés à ses services sans fil postpayés - qui sont les plus lucratifs pour les fournisseurs de services cellulaires. Cela représentait une hausse de 8,8 % par rapport au nombre d'abonnés à la fin du même trimestre l'an dernier. Le nombre net d'abonnés aux services prépayés a quant à lui reculé de 21 695.