Les affaires express

Ikea procède au rappel des chaises de plage pliantes Mysingsö
Même si l'été peut paraître bien loin, Ikea procède au rappel de la chaise de plage pliante Mysingsö. La chaise de tissu a été vendue par le fabricant de meubles suédois au Canada, dont au Québec. Il a précisé procéder au rappel après avoir reçu des rapports selon lesquels la chaise peut s'écrouler et causer des blessures, comme des doigts pincés. Ikea incite tous ses clients ayant acheté n'importe quel modèle de chaise Mysingsö à la retourner avant le 31 janvier pour un remboursement complet, sans avoir à fournir de preuve d'achat. La chaise de plage n'est plus vendue au Canada, a indiqué un représentant canadien. Ikea a dit mardi avoir reçu cinq notes de la Finlande, de l'Allemagne, des États-Unis, du Danemark et de l'Australie dans lesquels il était indiqué que des clients avaient subi des blessures. Ikea, un fabricant mondial de meubles, a plus de 300 magasins dans 27 pays.  La Presse canadienne
Six entreprises en Nomination pour le PRIX Rayonnement Hors Québec
La Chambre de commerce et d'industrie de Québec a dévoilé, mardi, les noms des six entreprises finalistes au Prix rayonnement hors Québec qui sera attribué, le 16 mars prochain, à l'occasion de la soirée des Fidéides. En nomination, il y a Coveo, H2O Innovation, LeddarTech, Nyx Hemera Technologies, Polycor et Surmesur. Le Prix rayonnement hors Québec honore les entreprises qui, par le biais de leur travail, de leur implication, de leurs réalisations, se sont distinguées à l'extérieur du Québec et qui ont permis de faire connaître la région de la Capitale-Nationale.  Gilbert Leduc
Le concours Catapulte lancé
La troisième édition du concours Catapulte, qui vise à dénicher la perle rare des studios de jeu indépendant dans la région, a été lancée, mardi. Présenté par la Caisse Desjardins de Québec en collaboration avec Québec International, le concours permettra au gagnant de toucher une bourse de 30 000 $. L'entreprise Chainsawsome Games a été le premier studio indépendant à se démarquer. L'an dernier, c'est le studio Bishop Games qui a enlevé les honneurs avec son jeu Light Fall. «Notre sélection au programme Catapulte a été au coeur de l'essor de Bishop Games. Ce fut l'élément déclencheur qui a entraîné plusieurs autres opportunités par la suite. Nous avons pu engager un programmeur additionnel, accélérant ainsi grandement notre rythme de production tout en gagnant en visibilité», a indiqué par voie de communiqué Benoît Archer, cofondateur de Bishop Games. Les studios désirant participer au concours ont jusqu'au 17 février pour soumettre leur candidature. Les cinq finalistes, qui recevront tous des heures de formation offertes par la Faculté d'administration de l'Université Laval, présenteront leur jeu le 6 avril dans le cadre de la Semaine numérique où le vainqueur sera également dévoilé. En plus du grand prix, le gagnant bénéficiera aussi, pour une période d'un an, de l'incubateur-accélérateur technologique de Québec, Le Camp, ainsi que du mentorat de l'industrie du jeu vidéo et d'une séance dans les laboratoires de recherche d'Ubisoft.  Jean-Michel Genois Gagnon