Les affaires express

Femmessor a son siège social
Femmessor Québec inaugurera jeudi son siège social dans la Capitale-Nationale. Fondé en 2001, l'organisme, qui offre des services de financement et d'accompagnement aux femmes entrepreneures, pilote aujourd'hui 17 bureaux à travers la province. «Le siège social a été créé afin de réunir au même endroit nos ressources des régions de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches, en plus de celles de l'administration générale, et de mettre en commun notre expertise», explique par voie de communiqué Nathaly Riverin, présidente et chef de la direction de Femmessor Québec. «En ayant accès à plus d'outils pour les entrepreneures, notamment grâce au fonds de 19 millions $ du ministère de l'Économie, de la Science et de l'Innovation et de Fondaction, nous sommes en position d'accompagner deux fois plus de femmes dans la réussite de leur projet entrepreneurial», poursuit-elle. Les nouveaux locaux sont situés au 1175, avenue Lavigerie, à Québec.  Jean-Michel Genois Gagnon
***
Nouvelle division pour Squeeze
Le studio d'animation Squeeze lance une nouvelle division baptisée MOOV. Il s'agit «du premier studio de capture de mouvement à Québec», indique l'entreprise. Cette nouvelle filiale, dirigée par Dave Massicotte, entraînera la création de 5 à 10 nouveaux emplois à temps plein en 2017. «Durant nos cinq premières années d'existence, Squeeze a développé une expertise reconnue en animation de type keyframe», affirme Denis Doré, président et cofondateur de Squeeze. «En offrant la technologie de capture de mouvement avec MOOV, il devient possible pour nous d'atteindre ce même niveau d'excellence avec des animations réalistes. Les opportunités de collaboration avec les producteurs de jeux vidéo, de télé et de film situés à Québec devraient être plus nombreuses. Nous serons également en mesure d'offrir encore plus de services à nos partenaires internationaux», ajoute-t-il. Fondé en 2011, Squeeze a notamment créé Ed, le papa autruche de la série Cracké. Cette dernière est présentée aujourd'hui à travers le monde.  Jean-Michel Genois Gagnon
***
1,5 million $ pour OxyNov
Une jeune pousse de Québec, OxyNov, obtient un financement de 1,5 million $ pour commercialiser en Europe sa technologie dans le domaine des dispositifs médicaux en thérapie respiratoire. Ce coup de pouce provient du fonds Desjardins-Innovatech et d'investisseurs privés. OxyNov a été fondée en 2009 à l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec (IUCPQ) par deux médecins chercheurs, François Lellouche et Erwan L'Her. La société est encore basée à l'IUCPQ ce qui lui permet d'innover au contact des cliniciens et des patients. Le produit vedette d'OxyNov s'appelle le Free02. Il s'agit d'un régulateur automatisé d'oxygénation. La découverte des docteurs Lellouche et L'Her permet d'améliorer l'efficacité du traitement ainsi que le confort et la sécurité des patients, de prévenir les complications liées aux fluctuations des taux d'oxygène, d'alléger la charge de leurs personnels soignants et de réduire les durées de traitement et de séjour à l'hôpital.  Gilbert Leduc