La nouvelle entité Anheuser-Busch InBev et  SABMiller produira près du tiers de toute la bière consommée sur la Terre.

Les actionnaires approuvent l'achat de SABMiller par Anheuser-Busch

Le dernier obstacle empêchant l'acquisition de SABMiller par Anheuser-Busch (AB) InBev, le fabricant de la Budweiser, a été surmonté après que les actionnaires eurent approuvé la proposition visant à fusionner les deux plus grands brasseurs au monde.
SABMiller a annoncé, mercredi, que ses actionnaires avaient donné le feu vert à la transaction de 79 milliards de livres (136 milliards $CAN) en dépit de l'opposition des investisseurs, qui ont vu leur part diminuer avec la chute de la livre survenue dans la foulée du vote en faveur du retrait du Royaume-Uni de l'Union européenne en juin.
Les actionnaires d'AB InBev ont aussi accordé leur bénédiction au projet.
Les organismes de réglementation internationaux avaient déjà approuvé l'entente qui, selon AB InBev, créera «le premier vrai brasseur mondial».
L'achat de SABMiller, dont les origines remontent à l'ancienne compagnie South African Breweries, permettra à AB InBev d'être très présente en Afrique tout en augmentant ses activités en Amérique du Sud et en Europe.
La nouvelle entreprise contrôlera près d'un tiers du marché mondial de la bière.