L'entrepreneuriat bien présent chez les 18 à 34 ans

Ça fourmille chez les jeunes gens d'affaires. Le «Québec inc.» de demain est bien présent, mais «le meilleur reste à venir», estime Natacha Jean, membre du comité exécutif responsable de l'entrepreneuriat à la Ville de Québec.
Une enquête menée en 2013 lors de la réalisation du Portrait du dynamisme entrepreneurial dans la Capitale-Nationale démontre que l'intention d'être entrepreneur chez les 18 à 34 ans se situe à 21,2 % et que près du quart de ces gens d'affaires ont l'intention de passer à l'action au cours des cinq prochaines années.
«Les données recueillies par la Fondation de l'entrepreneurship démontrent clairement que les jeunes de Québec sont au coeur de l'entrepreneuriat en émergence, les intentions d'entreprendre élevées traduisent un réel potentiel de création ou de reprise d'une entreprise et, ultimement, par une hausse de l'entrepreneuriat à Québec, a déclaré Mme Jean. «L'un des objectifs de la Ville est de s'assurer que les jeunes qui désirent démarrer une entreprise passent à l'action. En ce sens, la Stratégie de développement économique [lancée en 2011] réunit les conditions gagnantes à cette génération montante d'entrepreneurs qui font la fierté de notre ville», ajoute la conseillère du district de Vanier et présidente de l'arrondissement des Rivières.
En 2013, il y a deux fois plus de jeunes (5,3 %) de moins de 35 ans en processus de démarrage que les 35 à 54 ans (2,6 %). «C'est nouveau depuis cinq ans», soutient Mme Jean. «On voit que les jeunes sont non seulement plus intéressés, ils passent plus à l'action.» Les hommes sont un peu plus actifs que les femmes au plan de l'intérêt d'être entrepreneur, 12,3 % par rapport à 6,2 %.
Jeunes personnalités
La Ville de Québec a félicité lundi les huit jeunes personnalités d'affaires 2013 de la Jeune chambre de commerce de Québec (JCCQ) qui ont été honorées lors d'un gala tenu le 28 février. Les lauréats étaient conviés à l'hôtel de ville, en compagnie notamment du maire Régis Labeaume, afin de souligner leur nomination et leur implication à stimuler l'entrepreneuriat chez les jeunes.
«À Québec, l'avenir appartient aux audacieux, aux visionnaires, aux créateurs. Déterminées et engagées, les huit jeunes personnalités d'affaires font assurément partie de ces acteurs de premier plan qui contribuent dans leurs secteurs respectifs à faire de Québec une ville toujours plus attrayante, réputée pour sa croissance économique et sa qualité de vie, soutient M. Labeaume.
Les Jeunes personnalités d'affaires 2013 de la Jeune chambre de commerce de Québec sont Joé Bussière, Libéo (Jeune personnalité de l'année 2013), technologie et recherche; Audrée Avoine, Spärk, relations publiques, marketing et communication; Maryse Beaulieu, Fondation de l'Institut universitaire en santé mentale de Québec, organisme à but non lucratif, communautaire et social; Taylor Ireland, Les ateliers de conversation anglaise, administration et gestion; Éric Gauthier, Orizon Mobile, ventes et développement des affaires; Sébastien Chamberland, Bourbon Café, tourisme, restauration et hébergement; Olivier Parent, Clinique podiatrique Olivier Parent, services professionnels; et Sabrina Ferland, Bellita Productions, arts, culture et création.