Cette augmentation survient alors que le revenu a connu une hausse de 1,1 % et que la dette des ménages sur le marché du crédit a crû de 1,2 %.

L'endettement des Canadiens atteint un nouveau sommet

L'endettement moyen des Canadiens a atteint un niveau record au quatrième trimestre, l'an dernier.
Statistique Canada a révélé mercredi que la dette totale des ménages sur le marché du crédit est passée de 166,8 % au troisième trimestre à 167,3 % du revenu disponible des ménages ajusté au trimestre suivant.
Cela signifie que pour chaque dollar de revenu disponible ajusté des ménages, il y avait 1,67 $ de dette sur le marché du crédit.
Cette augmentation survient alors que le revenu a connu une hausse de 1,1 % et que la dette des ménages sur le marché du crédit a crû de 1,2 %.
La dette totale des ménages sur le marché du crédit, ce qui inclut le crédit à la consommation, les prêts hypothécaires et les prêts non hypothécaires, a atteint 2029 milliards $ au quatrième trimestre l'an dernier.
Les prêts hypothécaires représentent 65,5 % de la dette totale sur le marché du crédit.
Par ailleurs, la firme Équifax a fait savoir que le total de la dette à la consommation des Canadiens, incluant les hypothèques, a atteint 1718 milliards $ au dernier trimestre de 2016, ce qui représente une hausse de 6 % comparativement à la même période l'année précédente.
Selon le rapport d'Équifax, 46 % des consommateurs canadiens ont diminué leurs dettes, mais les 37 % qui les ont augmentées ont ajouté en moyenne de plus importants montants.
Les prêts automobiles et les prêts à tempérament représentent les plus importantes hausses, soit 7,9 % et 7,8 % respectivement.
De manière générale, les plus fortes augmentations de la dette moyenne sur 12 mois, excluant les hypothèques, ont été enregistrées en Ontario (4,2 %) et au Nouveau-Brunswick (3,7 %). La dette était en hausse de 3 % au Québec et en Nouvelle-Écosse.