Légère hausse du nombre de femmes dans l'industrie de la construction au Québec

À la fin de 2017, l’industrie de la construction au Québec comptait 505 travailleuses de plus qu’en 2016, soit 3000 femmes ou 1,91 % de l’ensemble des travailleurs.

Au cours d’une entrevue avec La Presse canadienne, sollicitée dans le cadre du 8 mars, Journée internationale des femmes, la présidente-directrice générale de la Commission de la construction, Diane Lemieux, a fait le point sur cet objectif que l’industrie s’est donné d’atteindre «au moins 3 %» de femmes d’ici la fin de 2018.

Avec 1,9 %, Mme Lemieux s’est tout de même dite relativement satisfaite, puisqu’on est parti d’une proportion de 1,2 ou 1,3 % de femmes.

Elle affirme qu’au-delà des statistiques, c’est toute l’industrie qui a adhéré comme jamais à cet objectif: patrons, syndicats, centres de formation et autres.

L’Association de la construction du Québec, par exemple, tient une journée chaque année sur la question des femmes dans l’industrie. La Commission de la construction, de son côté, a assoupli la réglementation afin de faciliter l’accès des femmes aux chantiers — des mesures qui commencent à porter fruit, assure Mme Lemieux.

Elle souligne également que 2400 entreprises ont embauché au moins une femme en 2017 au Québec, soit 387 nouvelles entreprises.