L'économie québécoise va se redresser, selon le Conference Board

L'économie du Québec devrait voir beaucoup d'action d'ici la fin de l'année. Résultat : la croissance de son produit intérieur brut (PIB) va atteindre les 2 %, prévoit le Conference Board.
Dans une étude publiée jeudi, le Conference Board souligne que les nombreux projets d'investissements annoncés au cours des derniers mois auront un impact réel au sein de l'économie québécoise cette année et en 2015 (+ 2 % également). L'an dernier, l'économie du Québec a progressé de 1,2 %.
«La solide croissance de l'économie des États-Unis et le dollar canadien un peu plus faible aideront les exportateurs», a souligné jeudi la codirectrice des prévisions provinciales du Conference Board, Marie-Christine Bernard.
La reprise de la construction non résidentielle cette année ainsi que le retour des investissements privés pousseront l'économie du Québec à se redresser. L'avancée de 2 % du PIB au Québec n'a pas été observée depuis 2010, précise le Conference Board.
«Comme les consommateurs, le gouvernement du Québec portera également une attention particulière à ses finances avec une progression de ses dépenses limitée à moins de 2 %», peut-on lire dans l'étude.
L'Alberta en avant
De toutes les provinces canadiennes, c'est l'Alberta qui affichera la meilleure performance économique en 2014 avec une impulsion de son économie de 3,2 %. Le Conference Board s'attend à ce que 61 000 emplois voient le jour en Alberta.
En Ontario, l'économie devrait avancer de 2,1 %, propulsée par un rebond des exportations et une croissance des services commerciaux et financiers.
L'économie ontarienne continue d'être affectée notamment par le déplacement de la production de l'industrie automobile vers le sud des États-Unis et le Mexique.
Au Nouveau-Brunswick, la baisse de l'activité dans le secteur de la potasse et la fermeture de l'usine d'Aliments Maple Leaf à Moncton vont limiter les perspectives de croissance de l'économie à 0,8 % cette année.
La plus faible croissance économique au pays sera enregistrée à Terre-Neuve-et-Labrador. Le Conference Board prévoit que l'économie de cette province sera limitée à 0,4 % en 2014.