Selon l'analyse de la Banque du Canada, la croissance des prêts hypothécaires à Toronto et à Vancouver a largement alimenté l'augmentation du niveau d'endettement d'ensemble des Canadiens depuis sa dernière évaluation, dévoilée il y a six mois.

L'économie canadienne vulnérable à cause de l'endettement

La Banque du Canada a estimé jeudi que le système financier du pays était de plus en plus exposé aux chocs économiques, dans un contexte où le niveau d'endettement des ménages continue à grimper et où le marché du logement donne des signes de déséquilibre.
Mais même si ces vulnérabilités continuent de s'accentuer, la banque centrale affirme que le système financier reste résilient dans son ensemble.
L'évaluation de la banque centrale s'inscrivait dans le cadre de sa revue semestrielle des principales vulnérabilités et des risques qui entourent la stabilité du système financier.
Selon l'analyse de la Banque du Canada, la croissance des prêts hypothécaires à Toronto et à Vancouver a largement alimenté l'augmentation du niveau d'endettement d'ensemble des Canadiens depuis sa dernière évaluation, dévoilée il y a six mois.
Les récentes mesures mises en place par le gouvernement fédéral ont amélioré la qualité du crédit des hypothèques assurées, mais le nombre d'hypothèques non assurées augmente et les caractéristiques de certaines d'entre elles témoignent d'un risque accru, a poursuivi la banque.
Le rapport fait aussi état de certains indices laissant croire qu'un nombre croissant d'emprunteurs réussissent à accumuler la somme nécessaire au versement d'une mise de fonds au moyen d'autres types de prêts, afin de ne pas avoir à souscrire un prêt assuré. La banque juge qu'il pourrait s'agir d'une nouvelle source de préoccupations, «tout dépendant de l'origine du prêt».