La saison devait débuter ce vendredi sur la rivière Sainte-Anne.

Le temps doux retarde le début de la pêche aux poulamons

La saison de pêche au poulamon à Sainte-Anne-de-La-Pérade, en Mauricie, a été repoussée de quelques jours en raison du temps doux de la semaine.
La saison devait débuter ce vendredi sur la rivière Sainte-Anne. Cependant, à cause de la présence de gadoue sur la glace de la rivière et des précipitations de pluie des derniers jours, aucune des 500 cabanes du village de pêche n'a pu être installée.
Le président de l'Association des pourvoyeurs de la rivière Saint-Anne, Steve Massicotte, espère que le temps froid prévu par les météorologues pour la fin du week-end à venir permettra l'aménagement du village sur la glace lors des derniers jours de décembre. À son avis, l'épaisseur de la glace est déjà suffisante.
Le site Web de l'Association ne prévoit pas de date précise de lancement de la saison de pêche qui doit prendre fin vers la mi-février.
La saison dernière, plus de 85 000 pêcheurs et visiteurs se sont rendus sur la rivière Saint-Anne. La clientèle provient en majorité de la grande région de Montréal.
Les retombées économiques de la pêche au poulamon pour la région sont estimées entre 4 et 5 millions $.