Le Soba offre un menu repensé auquel ont été inclus un volet gril et des tartares.

Le Soba ferme ses portes

Les habitués du Soba, bistro asiatique, se buteront à une porte close. En effet, le restaurant a déclaré faillite et a fermé ses portes le 18 février.
Le restaurant de 2 étages et de 160 places, situé sur le boulevard Hochelaga, affiche un déficit de plus de 503 000 $ et doit près de 30 000 $ en salaires et en vacances à ses employés. Ceux-ci pourront toutefois compter sur le programme de protection des employés pour toucher leur dû.
L'équipe de propriétaire du 47e Parallèle avait ouvert ce restaurant fusion il y a quatre ans, le 7 mai 2010. La vente publique de la bannière se fera d'ici 30 jours, une fermeture définitive aura lieu si aucun acheteur ne se montre intéressé.
Clientèle insuffisante
Chez Raymond Chabot, le responsable de la faillite, on affirme que la faillite est due à un chiffre d'affaires et une clientèle insuffisante. Toutefois, on a bon espoir pour la vente, puisqu'un hôtel se situe à proximité et que le milieu d'affaires y serait en croissance.
Le domaine de la restauration est l'un des plus difficiles de l'industrie au Québec. Moins de 30 % des établissements survivent au-delà de cinq ans d'activité.
Selon François Meunier, vice-président aux affaires publiques et gouvernementales de l'Association des restaurateurs du Québec, il y a une augmentation de 14,6 % des fermetures de restaurants en 2013, par rapport à 2012. De plus, il ne reste dans les poches des propriétaires qu'un maigre 2,6 % du chiffre d'affaires à la fin de l'année.