Le Savini, sur la Grande-Allée à Québec

Le Savini sur le point d'être vendu à un riche brasseur belge

Le restaurant Savini de Grande Allée est sur le point d’être vendu à un important brasseur belge, a confirmé un de ses propriétaires, Yannick Parent, qui assure qu’il n’y aura aucune perte d’emploi.

La transaction avec l’homme d’affaires Frédéric Van der Kelen, qui possède la brasserie Haacht, n’est pas encore complétée, mais la signature est imminente, a-t-il dit. Le Savini reste toutefois ouvert jusqu’à la prise de possession, le 1er mars. Les pourparlers étaient en branle depuis environ six mois.

Yannick Parent a voulu se faire rassurant pour les employés, «sa famille», en précisant qu’il y aurait «zéro perte d’emploi.» 

«On vend le restaurant moi et mes associés, mais on reste ici pendant un an, miminum, pour lui ouvrir son restaurant.» Il compte donc réaffecter ses employés à La Bûche ou au Bello Ristorante, ses deux autres tables à Québec. Certains pourraient aussi être embauchés lorsque la nouvelle enseigne ouvrira ses portes. 

Rénos et nouveau nom

Le futur propriétaire compte changer le nom et faire des rénovations majeures, indique M. Parent, qui sera mandaté pour suivre les travaux. «[M. Van der Kelen] veut m’emmener là-bas, en Belgique, pour voir le style d’établissements qu’ils font. Je vais travailler mon menu avec mon chef, Luc Ste-Croix, qui est mon chef associé au Bello et à La Bûche», explique-t-il. L’autre associé de M. Parent est Denis Dussault.

Le montant de la transaction n’a pas été dévoilé. M. Van der Kelen achète aussi le bâtiment, une propriété de James Monty, affirme M. Parent. C’était une condition sine qua non pour l’homme d’affaires belge, a-t-il précisé.

M. Parent considère que l’expérience sera enrichissante pour lui. Le nouvel acquéreur «veut ouvrir à Montréal, à Toronto, à Vancouver, il veut ouvrir partout au Canada. Ça m’attire ça aussi beaucoup».

Conquérir l’Amérique

Le Soleil avait fait une grande entrevue en juin dernier avec Frédéric Van der Kelen. Il disait vouloir conquérir l’Amérique avec ses bières et souhaitait mettre la main sur des locaux commerciaux. 

En 2016, il s’était porté acquéreur du Pub Le Mitan, à l’île d’Orléans. Il prévoyait des investissements d’environ 2 millions $ pour augmenter la production de bières locales et utiliser son réseau de distribution pour écouler ses propres produits, qu’il compte importer et non produire ici. 

Le brasseur avait déjà tenté, en vain, de s’implanter au pays. Un partenariat avec Moosehead avait notamment fait chou blanc. Mais l’entrepreneur octogénaire confiait à notre journaliste Jean-Michel Genois Gagnon qu’il était «têtu». 

En plus de la bière, Haacht produit et commercialise du vin, distribue les produits Pepsi-Cola, et vend des eaux et limonades embouteillées ainsi que du café. Elle détient aussi un important portefeuille immobilier.

+

L'homme d'affaires Frédéric Van der Kelen