Le Salon de jeux de Québec poursuit sa croissance

Le Salon de jeux de Québec continue de faire bonne figure dans le portefeuille de Loto-Québec. Pour son deuxième trimestre, l’établissement a enregistré des revenus de 13,1 millions $, comparativement à 11,9 millions $ pour la même période l’an dernier.

Depuis le début de l’exercice financier 2018-2019, le Salon de jeux de la capitale a généré des revenus de 24,25 millions $. Il s’agit d’une augmentation de 8 %, selon des données transmises au Soleil, lundi.

À titre de comparaison, pour les amateurs de chiffres, les revenus du Casino de Charlevoix depuis le début de l’année financière ont été de l’ordre de 25,5 millions $. Ils étaient de 24,8 millions $ la même période un an plus tôt.

L’achalandage du Salon de jeux dans le centre commercial Fleur de Lys est également à la hausse. Entre le mois d’avril et septembre, 364 883 personnes ont franchi les portes de l’établissement comparativement à 355 251 pour la même période l’an dernier. Il s’agit d’une augmentation de 2,7 %.

Quant au bénéfice d’exploitation, pour sa part, il a grimpé de 14 % depuis avril. Il est passé de 16,4 millions $ en 2017-2018 à 18,7 millions $.

Hausse des profits

Loto-Québec a dévoilé lundi ses résultats financiers pour son deuxième trimestre de l’année. Ses revenus ont atteint 707,4 millions $, une augmentation de 2,9 %. Et les profits ont été de 361 millions $ (+ 2,3 %).

Les divisions des Loteries, des Casinos et des établissements de jeux ont généré respectivement des produits de 222,6 millions $ (+ 8,8 %), 240 millions $ (+ 0,7 %) et 251 millions $ (+0,4 %). «Nos loteries ont poursuivi leur bonne performance, et ce, pour toutes les catégories de produit. Le Lotto Max a enregistré d’excellents chiffres de vente, notamment grâce au grand nombre de gros lots majeurs en jeu et à nos actions pour donner de la visibilité à nos gagnants», mentionne dans le rapport financier la présidente, Lynne Roiter.

Depuis avril dernier, la société d’État a vu grimper ses profits à 721,6 millions $, soit un écart de 43 millions $ par rapport à l’an dernier. Les revenus se chiffrent à 1,394 milliards $ (+4,6 %).