Les salaires minimums de toutes ces provinces sont ajustés annuellement le 1er avril.

Le salaires minimum augmentent dans chaque province de l’Atlantique

HALIFAX - Le président de la Fédération du travail de la Nouvelle-Écosse réclame du changement, après que la province eut haussé le salaire minimum de 15 cents pour atteindre 11 $ l’heure à compter du 1er avril.

«Nous ne croyons pas que cela soit suffisant», estime Danny Cavanagh, en parlant de la modeste augmentation.

«La manière dont la Nouvelle-Écosse voit le salaire minimum doit changer», fait-il valoir.

La province avait, jusqu’à samedi, le salaire minimum horaire le plus bas du Canada, mais la hausse de dimanche place désormais la Nouvelle-Écosse au-devant de la Saskatchewan où le salaire minimum en vigueur est de 10,96 $ l’heure.

M. Cavanagh se dit persuadé que la hausse de 15 cents n’aidera pas les travailleurs qui touchent le salaire minimum à sortir de la pauvreté.

La Fédération du travail de la Nouvelle-Écosse fait partie de la coalition qui réclame une hausse du salaire minimum à 15 $ l’heure.

M. Cavanagh siège au comité d’examen du salaire minimum de la Nouvelle-Écosse. Il soutient que le système actuel, qui consiste à aligner les hausses du salaire minimum sur l’indice des prix à la consommation (IPC) doit changer.

«Nous devons regarder où se situe le salaire médian et nous assurer que nous augmentons les salaires en fonction de ce salaire médian, en plus d’ajouter l’IPC à cela.»

Le directeur fédéral de la Fédération canadienne des contribuables, Aaron Wudrick, met toutefois en garde contre des hausses trop rapides du salaire minimum.

M. Wudrick mentionne qu’il est raisonnable d’augmenter les salaires en fonction de l’inflation, mais de faire bondir le salaire minimum d’un coup pourrait contraindre des employeurs à réduire les heures de travail, voire même à licencier des travailleurs.

«L’objectif, bien sûr, est d’aider les gens, mais nous pouvons involontairement blesser certaines des personnes les plus vulnérables en nuisant à l’embauche», dit M. Wudrick.

Il avance que la hausse modeste qui vient d’entrer en vigueur en Nouvelle-Écosse ne portera pas préjudice aux employeurs.

«Le plus de temps que nous donnons aux employeurs pour qu’ils s’ajustent, franchement, le plus facile ce sera pour eux pour qu’ils s’ajustent, et il y aura donc moins de probabilités que des gens perdent leur emploi», tranche-t-il.

Le salaire minimum horaire a également été haussé de 15 cents à Terre-Neuve-et-Labrador, dimanche, le portant à 11,15 $. Le salaire minimum a gravi de 25 cents au Nouveau-Brunswick atteignant 11,25 $ l’heure.

Le salaire minimum horaire demeure le plus élevé du Canada Atlantique à l’Île-du-Prince-Édouard. Une hausse de 30 cents le fait passer à 11,55 $ l’heure.

Les salaires minimums de toutes les provinces atlantiques sont ajustés tous les ans, le 1er avril.