Les actifs de Postmedia comprennent le quotidien <em>National Post</em>, des quotidiens dans plusieurs grandes villes, un certain nombre de journaux à publication moins fréquente dans de plus petites communautés et des versions en ligne de ses publications.
Les actifs de Postmedia comprennent le quotidien <em>National Post</em>, des quotidiens dans plusieurs grandes villes, un certain nombre de journaux à publication moins fréquente dans de plus petites communautés et des versions en ligne de ses publications.

Le profit de Postmedia grimpe à 13,5 millions $ malgré une baisse des revenus

La Presse Canadienne
TORONTO — Le propriétaire du plus grand groupe de journaux du Canada a affiché vendredi un bénéfice de 13,5 millions $ pour son quatrième trimestre clos le 31 août, ce qu’il a attribué à ses mesures de réduction des coûts et à l’aide du programme gouvernemental de subvention salariale.

Le bénéfice par action de Postmedia Network Canada a atteint 14 cents, ce qui se compare à un profit de 7,9 millions $, ou 8 cents par action, lors de la même période l’an dernier. Les revenus de l’entreprise tirés de la publicité, du tirage et des services numériques ont néanmoins diminué de 27,8 % par rapport à l’an dernier.

Parmi les facteurs ayant contrebalancé le déclin des revenus se trouvait le programme fédéral de subvention salariale, qui aide les employeurs touchés par la perte d’activités en raison de la pandémie de COVID-19.

Postmedia a indiqué avoir récupéré 21 millions $ au cours du trimestre grâce à ce programme d’aide, qui a partiellement réduit le montant admissible qu’il peut obtenir des programmes fédéral et québécois de subvention aux coûts de main-d’oeuvre du journalisme.

Les revenus d’ensemble ont reculé à 105,2 millions $, en baisse par rapport à ceux de 145,6 millions $ du quatrième trimestre de l’an dernier. Ce déclin était surtout attribuable à une baisse de 22,1 millions $ des revenus publicitaires pour ses médias imprimés et à une autre de 10,7 millions $ des revenus numériques, qui comprennent les revenus de la publicité numérique.

Les actifs de Postmedia comprennent le quotidien National Post, des quotidiens dans plusieurs grandes villes, un certain nombre de journaux à publication moins fréquente dans de plus petites communautés et des versions en ligne de ses publications.