Dominique Brown, à l'avant-plan, et l'équipe de la succursale de Charlesbourg des Chocolats Favoris.

Le patron de Beenox met la main sur les Chocolats favoris

Pour Dominique Brown, l'appétit pour bâtir des entreprises à succès demeure aussi vorace à 34 ans qu'il l'était il y a 12 ans, alors qu'il fondait Beenox, le développeur de jeux vidéo qui fait travailler près de 350 personnes à Québec.
Cette fois, c'est le goût du chocolat et la réputation d'une entreprise solidement implantée dans la région qui l'ont fait craquer. Dominique Brown est maintenant propriétaire des Chocolats Favoris, une institution à Lévis qui, au cours des dernières années, a fait des petits à Charlesbourg et à Cap-Rouge.
Beenox, devenue filiale d'Activision en 2005, a atteint une belle maturité. Les grandes phases d'expansion sont derrières elles. Bâtisseur dans l'âme, Dominique Brown était à la recherche d'un nouveau défi. Plus particulièrement dans le commerce de détail. Le contact direct avec le consommateur, ça l'a toujours fait carburer. Il s'est fait plaisir, l'an dernier, en achetant avec des amis la Chocolaterie de l'île d'Orléans à Sainte-Pétronille.
Son appétit ne fut pas assouvi. Il continua à explorer les possibilités d'investissements. «Je recherchais une entreprise qui allait déjà très bien - car je tenais à apprendre de gens qui ont bien géré leur commerce - et qui présentait de solides perspectives d'expansion.»
Ses démarches l'ont conduit aux Chocolats Favoris dont les deux fondateurs, Christine Beaulieu et Gaétan Vézina, envisageaient depuis quelque temps de tirer leur révérence. Ils venaient de trouver leur homme!
Aujourd'hui, Dominique Brown est heureux comme un gamin dans un magasin de chocolat!
«C'est incroyable tout ce que l'on peut faire avec le chocolat», s'exclame-t-il en se souvenant que, plus jeune, il partait de Saint-Augustin pour aller manger de la crème glacée trempée dans le chocolat au fameux Chocolats Favoris à Lévis.
«Une fierté québécoise»
S'il a de grandes ambitions pour sa nouvelle acquisition - «je veux que Chocolats Favoris devienne une fierté québécoise» -, Dominique Brown n'entend surtout pas compromettre la recette qui a fait le succès de l'entreprise fondée en 1979, soit un chocolat fabriqué de façon artisanale et des points de vente distinctifs.
«Je prévois faire des investissements, car nous ne parvenons pas actuellement à répondre à la demande. L'entreprise connaîtra aussi une expansion à travers le Québec. Mais tout se fera avec soin. J'ai acheté Chocolats Favoris parce que j'estimais que ses fondateurs avaient su développer une formule gagnante. Je vais m'assurer que l'expansion que nous prendrons se fera en lien avec les façons de faire de l'entreprise. C'est pourquoi j'ai invité tous les membres de l'équipe à demeurer en place.»
Son précieux temps de patron d'entreprise, Dominique Brown le consacrera principalement à Beenox. «Avec Chocolats Favoris, mon rôle sera avant tout de nature stratégique, notamment pour en définir la vision. Au quotidien, il y a des gens exceptionnels qui sont en place dont la directrice générale, Virginie Faucher, une vieille collaboratrice, qui sait mieux que quiconque comment je pense.»