Le chef du NPD Thomas Mulcair, la députée de Québec Annick Papillon et Jean-Sébastien Côté, brasseur à la Korrigane.

Le NPD propose un crédit d'impôt pour les microbrasseries

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) veut aider les microbrasseries du pays en leur accordant un crédit d'impôt d'environ 5000 $. Une façon de donner un coup de pouce à une industrie en pleine ébullition, selon le chef Thomas Mulcair, de passage à Québec mardi.
«Plus de 80 % des nouveaux emplois sont créés par les PME», a indiqué le chef du NPD, qui a célébré la fête nationale dans la capitale. M. Mulcair en a profité pour visiter les installations de La Korrigane, un commerce semblable à ceux que son parti veut aider. «Ils ont souvent besoin d'un petit coup de pouce de plus», a-t-il dit en compagnie de la députée de Québec, Annick Papillon.
L'élue a d'ailleurs fait une tournée des microbrasseries au Canada pour présenter, en mars, un projet de loi qui propose un crédit d'impôt moyen de 5000 $.
Le projet de loi modifie la Loi sur l'impôt sur le revenu et touche les producteurs de bière qui brassent moins de 15 001 hectolitres par an. Un hectolitre équivaut à deux tonneaux de bière en fût ou à 12 caisses de 24 bières.
Achat d'équipements
La microbrasserie La Korrigane, qui fêtera bientôt ses cinq ans d'existence dans le quartier Saint-Roch, est le genre de commerce qui pourrait bénéficier d'une telle mesure fiscale, a dit Mme Papillon. Les microbrasseries, estime-t-elle, sont non seulement des producteurs et des promoteurs de produits locaux et artisanaux, mais aussi des moteurs importants dans les quartiers.
«Ces PME se sont emparées de leurs quartiers, elles deviennent un commerce de destination. D'un point de vue urbain, c'est une façon de relancer nos artères commerciales», a-t-elle commenté.
Un crédit d'impôt, a expliqué Mme Papillon, pourrait servir à embaucher des gens ou à acheter de l'équipement, principale dépense des producteurs de bière.
Mulcair confiant
Thomas Mulcair a aussi indiqué lors de son passage à Québec qu'il se sentait en confiance pour le scrutin du 19 octobre. Un récent sondage CROP place le NPD deuxième dans les intentions de vote dans la grande région de Québec, avec 31 %, contre les conservateurs qui obtiennent 33 %. Le Bloc québécois suit avec 21 %, le Parti libéral du Canada obtient 13 % et le Parti vert, 2 %.
Le chef néo-démocrate dit sentir la vague orange sur le terrain. «Je rencontre les gens», a dit celui qui a toujours une résidence dans la capitale, ce qui date de l'époque où il était député libéral à l'Assemblée nationale.