Selon les plans du copropriétaire des Galeries de la Capitale, le Groupe Oxford, la patinoire dans sa forme actuelle ne fera plus partie du décor. Un sentier de patin sera aménagé sur le site. De plus, 14 nouveaux manèges feront leur apparition et quatre seront revampés.

Le nouveau visage du Méga Parc

Les travaux pour moderniser le Méga Parc des Galeries de la Capitale devraient débuter cet automne. Au total, 14 nouveaux manèges feront leur apparition et quatre seront revampés, a appris Le Soleil. La facture du chantier devrait avoisiner les 50 millions $.
Si tout se déroule comme prévu, les premiers coups de marteau pour le nouveau complexe du Méga Parc devraient débuter dans la semaine du 4 septembre. Selon nos informations, la direction du centre commercial prévoit tenir une conférence de presse sur ce sujet au cours du mois de juillet. Les travaux devraient s'étendre sur une période d'environ 12 mois, pour une ouverture prévue à l'automne 2018. 
Selon les plans du copropriétaire du centre commercial de Lebourgneuf, le Groupe Oxford, la patinoire dans sa forme actuelle ne fera plus partie du décor. Un sentier de patin, où la glace pourra changer de couleur, sera aménagé sur le site. La grande roue ainsi que le carrousel font partie des manèges qui seront rénovés, toujours selon des esquisses que Le Soleil a pu consulter. Un écran géant sera également ajouté ainsi qu'une tyrolienne qui traversera en partie le complexe d'amusement. Il n'a pas été possible de confirmer si la montagne russe était toujours dans les plans.
À l'image du reste des phases de rénovations réalisées depuis 2014 dans le centre commercial afin de moderniser l'endroit, le Méga Parc offrira un look plus épuré. «C'est énorme pour nous, c'est une grosse affaire. [...] Nous sommes très heureux, nos ventes sont en hausses et le trafic également», a confié une source. «On va transférer à court terme certains jeux ailleurs dans le centre commercial».
Durant le chantier, L'Espace Gourmet demeurera ouvert ainsi que le corridor des commerçants au premier étage. Certains détaillants devront toutefois être relocalisés à travers le centre commercial. Des manèges seront aménagés de façon temporaire dans certains locaux, comme c'est le cas présentement pour les autos tamponneuses, afin de maintenir une offre de divertissement. Certains des 70 employés du Méga se retrouveront tout de même sur le chômage.
Lors d'une entrevue en avril avec Le Soleil, le vice-président du volet commercial chez Oxford, Michel Brouillard, avait souligné que l'entreprise visait avec ce nouveau développement deux types de clientèles. «Le jeune de sept ou huit ans avec ses parents ainsi que celui de 18 et 19 ans avec sa blonde qui va passer plus de temps ici. [...] On veut offrir une expérience de magasinage».
Du côté de la direction des Galeries de la Capitale, la directrice du marketing, Lise-Andrée Roy, a refusé de confirmer nos informations. «Rien n'est confirmé pour le moment. Je ne peux rien dire».
Tournoi pee-wee
Le directeur général du Tournoi international de hockey pee-wee de Québec, Patrick Dom a toutefois confirmé être forcé de quitter les Galeries de la Capitale, faute bientôt de patinoire adéquate. Son organisme y tenait chaque année quelque 80 matchs hors concours en marge de la compétition officielle présentée au Centre Vidéotron et à l'Arpidrome.
Le Tournoi pee-wee et le centre commercial demeurent néanmoins partenaires. L'organisation des pees-wees continuera d'inviter les membres des équipes et les parents de joueurs à visiter les Galeries de la Capitale et leur nouveau parc d'attractions doté d'un sentier de patin. Les rencontres amicales auront quant à elles lieu dans le tout nouvel aréna de Wendake, dont l'inauguration est prévue cet automne.
Injection de 140 M$
Depuis 2014, le Groupe Oxford, le bras immobilier de la caisse de retraite des employés municipaux de l'Ontario (OMERS), a injecté près de 140 millions $ dans l'établissement lors de différentes phases de travaux. 
L'Espace Gourmet est déménagé au deuxième étage, les aires communes ont été revigorées, les planchers et l'architecture des plafonds ont été refaits ainsi que l'éclairage et les accès à l'établissement avec entre autres l'ajout de dalles chauffantes. Une partie de l'investissement a également servi à régler le problème de pyrite.
Pour les nouveaux joueurs qui s'installeront dans le centre commercial, Michael Kors devrait ouvrir d'ici le printemps 2018. Le Groupe Oxford est également en pourparlers avec la chaîne Zara.  Avec Olivier Bossé