Le projet de restauration du monastère se veut une mise en valeur du patrimoine des Augustines.

Le monastère des Augustines sera transformé en hôtel santé

Le projet de restaurer le monastère des Augustines de L'Hôtel-Dieu de Québec au coût de 36 millions $ se précise. Avec la collaboration de la famille Price et de l'Auberge Saint-Antoine, le projet comprend maintenant un hôtel santé de 64 chambres aménagées dans les cellules autrefois utilisées par les religieuses.
<p>Il y aura deux types de chambres.</p>
La présentation de ce nouveau concept unique au pays qui mise sur le tourisme de ressourcement et du mieux-être a été faite, mercredi, au cours d'une conférence de presse au monastère.
«Ça va être des chambres de type monastique pour couper l'effervescence avec le quotidien. Il y aura deux types de chambres. Un type authentique et des chambres un peu plus contemporaines. Les chambres seront épurées. Il n'y aura pas d'appareils électroniques, de téléviseurs. Ça ne veut pas dire que ce ne sera pas confortable. Bien au contraire, on veut que ce soit des chambres très confortables», a indiqué Isabelle Duchesneau, directrice générale du Monastère des Augustines.
Il y aura aussi un restaurant avec un menu santé et une douzaine de salles multifonctionnelles pour la tenue de réunions. On utilisera le choeur, le réfectoire et les anciennes voûtes du monastère. Une boutique sera également aménagée. 
On pourra y faire une visite, y séjourner pour une courte ou plus longue période. «On ne parle pas de se préoccuper uniquement de la santé physique, mais aussi de la santé psychologique, sociale et spirituelle», a affirmé Mme Duchesneau.
Conférences, formations et... yoga
«Il y aura des conférences, des ateliers, des formations, des séminaires, du coaching. Les thématiques seront multiples. On peut parler de yoga, de prévention de l'épuisement professionnel, de saine alimentation, de l'intelligence émotionnelle, la façon de vivre avec un deuil. Ce ne sont que quelques exemples», a-t-elle poursuivi.
Par ce projet, on veut mettre en valeur le patrimoine intangible de la présence des Augustines qui ont fondé en 1639 le premier couvent-hôpital en Amérique du Nord, au nord du Mexique. «C'est une façon d'honorer cette mission de façon contemporaine», a dit Mme Duchesneau en présence de la supérieure du monastère.
Elle estime qu'il y a beaucoup de potentiel pour ce projet en lien avec le musée des Augustines. «Ça va venir compléter l'offre touristique à Québec. Le tourisme de ressourcement et du mieux-être est un segment de marché en effervescence partout dans le monde.»
Par l'intermédiaire de la fondation Virginia Price, la famille Price versera 500 000 $ sur cinq ans pour réaliser la nouvelle vie du monastère des Augustines. En plus, Evan Price a indiqué qu'une aide sera apportée de façon bénévole pour l'aménagement des chambres et la préparation du plan d'affaires du projet d'hôtel. On prévoit que l'ouverture du monastère restauré aura lieu au printemps de 2015.
Le budget respecté
Par ailleurs, le président du conseil d'administration de la Fiducie du patrimoine culturel des Augustines, Bernard Cliche, a indiqué que le budget de 36 millions $ pour la restauration du monastère sera respecté. Québec et Ottawa ont accordé des subventions de 15 millions $ pour ce projet et la Ville de Québec, 6 millions $.