Le vote au Sénat mexicain fait du Mexique le premier des trois pays à ratifier pleinement cet accord.

Le Mexique ratifie le nouvel ALENA

MEXICO — Le sénat mexicain a ratifié les modifications apportées au traité de libre-échange conclu entre le Mexique, les États-Unis et le Canada, et décidées mardi dernier par les trois partenaires.

Le protocole qui modifie ce traité a été approuvé par 107 voix pour et une contre, un vote qui fait du Mexique le premier des trois pays à ratifier pleinement cet accord. La ratification par les États-Unis et le Canada n’est pas attendue avant l’an prochain.

Avec ce traité, le Mexique espère relancer son activité économique, qui s’est contractée en 2019, selon les prévisions, et regagner la confiance des investisseurs.

La version finale de l’accord, signé mardi à Mexico, modernise le traité de l’ALENA, signé par l’ex-président américain Bill Clinton il y a 25 ans, qui a lié entre elles les trois économies d’Amérique du Nord.

L’ALENA avait créé une vaste zone de commerce regroupant quelque 500 millions d’habitants, dans le but affiché de contribuer à la croissance économique et à la hausse du niveau de vie de la population des trois pays membres.

Le nouvel accord, ou ACEUM, avait déjà été signé dans sa version initiale par les trois pays fin novembre 2018. Il avait ensuite subi de nouvelles modifications, à la demande notamment des démocrates aux États-Unis, avant d’être définitivement signé mardi. Seul le Mexique a ratifié cet accord dans sa version initiale.

Les démocrates, qui ont la majorité à la Chambre des représentants américaine, exigeaient que le texte signé l’an passé soit modifié pour s’assurer que les nouvelles législations du travail au Mexique soient bien appliquées avant de le ratifier.