La croissance économique canadienne ralentira cette année à 1,2 %.

Le meilleur taux de croissance depuis la fin de la récession, prédit le Conference Board

Les perspectives économiques du Québec s'améliorent et la province devrait afficher son meilleur taux de croissance depuis la fin de la récession de 2008-2009, a prédit jeudi le Conference Board du Canada.
Selon le groupe de recherche, la croissance économique du Québec devrait s'établir à 1,4% pour l'année qui se termine, avant d'accélérer pour atteindre, en moyenne, 1,9% pendant les années 2017 et 2018.
Le Conference Board a souligné que le marché de l'emploi de la province se portait «relativement bien» et que les consommateurs tenaient «les détaillants occupés».
Les investissements des entreprises et les exportations du Québec sont cependant une source de déception en raison de leur faible accélération, a noté la directrice associée aux prévisions provinciales du groupe de recherche, Marie-Christine Bernard.
Le revenu des ménages devrait croître à un rythme soutenu en 2017, ce qui devrait entraîner une hausse des dépenses pour les biens et services, a calculé le Conference Board. La croissance de l'activité de consommation devrait cependant être moins rapide en 2018.
Le vieillissement de la population devrait favoriser le marché de l'emploi dans les deux prochaines années, puisque les besoins devraient croître dans le secteur des soins de santé. Ces nouveaux emplois - ainsi que le nombre croissant de départs à la retraite, qui réduira les rangs de la population active - devraient faire reculer le taux de chômage de la province.