La compagnie forestière Tembec compte quelque 3000 employés répartis au Québec, en Ontario ainsi qu'en France.

Le mariage entre Tembec et Rayonier devrait avoir lieu

Après une semaine d'incertitude, tout laisse croire que le mariage entre la forestière Tembec (TSX: TMB) et son acquéreur américain Rayonier Advanced Materials aura finalement lieu.
Impliquée dans un bras de fer avec les deux plus importants actionnaires de Tembec, la société floridienne a finalement décidé de bonifier son offre déposée en mai dernier et dont la valeur atteignait 807 millions $US (1 milliard $), en tenant compte de la dette de la compagnie québécoise.
Détenant environ 37 % des titres en circulation de l'entreprise québécoise, Oaktree Capital Management et Restructuring Capital Associates (RCA) auraient pu faire échouer la transaction, jeudi, dans le cadre du vote qui doit obtenir l'appui de deux tiers des actionnaires.
L'entreprise établie à Jacksonville a réussi à rallier ces deux firmes américaines en proposant 4,75 $ - ou 0,2542 action de Rayonier Advanced Materials - pour chaque action de Tembec. Environ 67 % du paiement sera effectué en espèces.
«Au cours des derniers jours, nous avons eu des discussions positives avec Oaktree et RCA, a souligné le chef de la direction de Rayonier Advanced Materials, Paul Boynton, dans une déclaration envoyée par courriel. Nous sommes satisfaits qu'ils soient maintenant en faveur de la transaction et qu'ils prévoient voter en faveur.»
À la Bourse de Toronto, le titre de Tembec a terminé à 4,66 $, en hausse de 40 ¢, ou 9,39 %.
L'offre bonifiée constitue une augmentation de 17 % de la valeur offerte pour les titres de Tembec par rapport à la proposition initiale. Il s'agit également d'une prime de 61 % par rapport au cours de clôture du titre de la forestière le 24 mai, la veille de l'annonce de la première offre.
«Nous avons eu des discussions positives avec Rayonier Advanced Materials et nous sommes satisfaits que le conseil d'administration ait répondu avec une offre plus élevée, a souligné le directeur général et gestionnaire de portefeuille chez Oaktree, Patrick McCaney. Nous appuyons désormais entièrement cette transaction.»
Rayonier Advanced Materials (NYSE: RYAM), Tembec ainsi qu'Oaktree n'ont pas voulu faire d'autres commentaires, lundi, au lendemain du dévoilement de la nouvelle offre.
En mai, l'entreprise floridienne avait proposé 4,05 $  - ou 0,2302 action de Rayonier Advanced Materials - pour chaque action de Tembec.
Oaktree, qui détient une participation de 19,9 % dans la forestière, estimait que la société de Jacksonville devait bonifier son offre. Selon la firme de Los Angeles, Rayonier Advanced Materials aurait pu faire face à un avenir difficile advenant qu'elle ne puisse intégrer les activités de Tembec.
Paul Quinn, de RBC Marchés des capitaux, a estimé qu'il s'agissait d'un «dénouement probable» compte tenu de l'attrait stratégique de ce regroupement.
«Il semble que Rayonier ait bonifié d'environ 60 millions $US [75 millions $] la portion de son offre versée en espères», écrit l'analyste, dans une note envoyée par courriel.
M. Quinn attribuait une valeur de 4,75 $ à l'action de Tembec et prévoyait que la société de Jacksonville accepte de payer ce prix pour avaler la compagnie québécoise.
Rayonier Advanced Materials, qui compte 1200 employés, se spécialise dans la cellulose de grande pureté - un polymère naturel que l'on retrouve habituellement dans les téléphones cellulaires, les écrans d'ordinateur ainsi que les produits pharmaceutiques.
En mettant la main sur Tembec, Rayonier pourra bonifier ses activités de cellulose, complémentaires à celles de la société québécoise, tout en se diversifiant avec l'ajout des secteurs des produits forestiers, des pâtes et des papiers.
Tembec compte quelque 3000 employés répartis au Québec, en Ontario ainsi qu'en France. Ses recettes annuelles sont estimées à environ 1,5 milliard $.