La vente du Manoir de Tilly a été conclue dans les derniers jours. L'auberge conservera sa vocation.

Le Manoir de Tilly conserve sa vocation d'hébergement

Fermé depuis la faillite de ses anciens propriétaires, le Manoir de Tilly reprendra bientôt ses activités d'hébergement.
L'auberge bien connue de Saint-Antoine-de-Tilly conserve sa vocation, au plus grand bonheur du maire Christian Richard, qui a confirmé la nouvelle au Soleil.
La vente de l'institution fermée depuis novembre a été conclue dans les derniers jours. Une femme de Sainte-Croix-de-Lotbinière figure parmi les nouveaux propriétaires. Un médecin de Lévis serait aussi impliqué dans la transaction de 765 000 $, selon le Journal de Québec. Le manoir construit en 1786 était évalué à près de 1,9 million $ par le syndic de faillite.
«C'est du monde qui a l'air très professionnel et très intéressant. On est confiants, c'est entre bonnes mains», a dit dimanche au Soleil le maire de Saint-Antoine-de-Tilly.
Christian Richard a récemment rencontré les acheteurs avec le directeur général par intérim de la municipalité «pour voir ce dont ils avaient besoin». «On veut faciliter leur travail pour les aider à ouvrir au plus vite», précise M. Richard.
«On est bien heureux que ça conserve la vocation d'hébergement. Il y avait toutes sortes de rumeurs, on entendait toutes sortes d'affaires», rappelle-t-il.
L'information selon laquelle le chanteur Claude Dubois était intéressé par le manoir avait notamment été rapportée dans certains médias.
Se remettre en marche
Le maire Richard avance que l'auberge emblématique de Lotbinière pourrait rouvrir ses portes dès l'automne. «Ça va être cette année. Ça ne sera pas ouvert au grand complet», nuance-t-il, en donnant l'exemple du restaurant qui pourrait se remettre en marche plus «tranquillement».
Il n'a pas été possible de s'entretenir avec les nouveaux propriétaires du Manoir, dimanche. 
M. Richard a néanmoins révélé qu'ils comptaient rénover l'auberge, en plus de la repeindre. Les nouveaux acquéreurs seraient aussi intéressés à accueillir des événements entre leurs murs, comme des mariages et des banquets.
«Ils vont analyser le marché et travailler sur un plan de développement à moyen terme pour rendre ça opérationnel à 100 %, comme c'était avant», détaille le maire.
Le Manoir de Tilly a connu son lot de difficultés financières dans les dernières années, dont une baisse marquée de la clientèle d'affaires. Les jours de semaine, la majorité des 32 chambres ne trouvaient pas preneur.
En décembre dernier, après 40 ans d'activités, les anciens propriétaires ont décidé de déclarer faillite. J. Majella et Jocelyne Gagnon n'arrivaient plus à payer leur vingtaine d'employés, et tentaient de vendre l'auberge depuis trois ans.