La Serre offre des jus frais, des muffins, des salades et des petits repas. La seconde succursale du comptoir santé sera située à la Pyramide de Sainte-Foy, à deux pas de l’Université Laval.

Le Laurie Raphaël ferme à Montréal, le comptoir La Serre fait des petits à Québec

En fin de journée mardi, le Groupe Laurie Raphaël annonçait la fermeture, en septembre, de son restaurant installé dans l’hôtel Le Germain Montréal. Du même souffle, l’entreprise révélait ouvrir un deuxième comptoir La Serre à la Pyramide de Sainte-Foy, en août, et une troisième succursale d’ici la fin de l’année.

«Notre bail termine le 30 septembre. Nous avons également su que Le Germain Montréal ferait de grandes rénovations et fermerait d’octobre à mai 2019», explique Suzanne Gagnon, cheffe de la direction du Groupe Laurie Raphaël, en entrevue téléphonique. Après consultation, l’entreprise familiale qu’elle a cofondée avec son conjoint, le chef de renom Daniel Vézina, a décidé de concentrer ses énergies sur la maison mère et le comptoir santé La Serre dans le Vieux-Port de Québec et de faire évoluer la marque dans la capitale.

«C’est une décision d’affaires», poursuit Suzanne Gagnon, en ajoutant que les 35 employés de la métropole ont appris la nouvelle en après-midi. La direction salue leur «dévouement exemplaire» et assure offrir son soutien dans la recherche d’emploi.

«On a l’intention de mettre une belle boucle dorée sur la fermeture et de faire ça avec la même passion et la même énergie que nous avons déployée dans les 11 dernières années.» La cofondatrice rappelle qu’elle et son conjoint parcourent l’autoroute 20 entre Québec et Montréal depuis tout ce temps, en plus de cumuler d’autres projets.

Leurs enfants, Raphaël et Laurie-Alex, devenus associés respectivement en 2013 et en 2017, sont par ailleurs installés dans la région de Québec et ont envie d’y poursuivre leur développement, mentionne leur mère.

Faire «popper» La Serre

Le Soleil écrivait cet automne que le comptoir santé prêt-à-manger et prêt-à-apporter La Serre ferait «des petits» en 2018. Mais aucun emplacement n’avait encore transpiré.  On sait maintenant que la Pyramide de Sainte-Foy accueillera dans deux mois sa succursale de jus frais, muffins, salades et petits repas. 

Avec plus de 60 000 étudiants alentour et une clientèle «qui faisait des détours pour venir chercher nos chips de kale et nos boules énergétiques» dans le Vieux-Port, le Groupe Laurie Raphaël tenait à desservir ce secteur.

Deux ou trois autres scénarios sont à l’étude pour ouvrir une troisième adresse d’ici le 31 décembre. «On va voir ce qui se présente et ce qui est le plus cohérent avec notre marque», indique Suzanne Gagnon.

En 2016, La Serre se greffait au restaurant Laurie Raphaël de Québec, situé coin Dalhousie et quai Saint-André. L’établissement lancé en 1991 avait alors subi d’importantes rénovations et passait de 70 à 30 places. Une façon d’offrir une expérience gastronomique rehaussée et de faire de la place au petit nouveau. «Ça fait deux ans qu’on le met au point, et là, on se sent prêt à le faire popper», illustre Suzanne Gagnon.

L'actuel comptoir La Serre, qui partage la cuisine centrale du Laurie Raphaël Québec pour sa production, aura bientôt le champ libre le midi. Après la Fête nationale, la grande table n'ouvrira plus qu'en soirée, sept soirs par semaine durant l'été et cinq soirs par semaine durant l'hiver. 

En plus du volet restauration, l’entreprise a fait savoir que le chef Daniel Vézina poursuivra son partenariat avec Air Transat et ses projets «avec les médias». Sans pouvoir dire si l’émission Les chefs! coanimée par son conjoint reviendra l’an prochain, Suzanne Gagnon parle d’une «belle saison», conclue lundi soir avec le couronnement d’Antoine Baillargeon.

***

LE GROUPE GERMAIN INVESTIT 20 MILLIONS $ À MONTRÉAL

L’hôtelier québécois Groupe Germain Hôtels annonce la rénovation de son Hôtel Le Germain situé au centre-ville de Montréal. Il s'agit d'un investissement de 20 millions $. «Cette transformation majeure permettra à l’Hôtel Le Germain Montréal de rehausser l’expérience de nos invités, en plus de demeurer compétitif devant le formidable essor dont nous sommes présentement témoins dans l’industrie hôtelière à Montréal», a indiqué Christiane Germain, cofondatrice et coprésidente de Groupe Germain Hôtels. «Le projet comprendra des travaux de réfection tant niveau du bâtiment extérieur qu’à l’intérieur de l’hôtel. L'établissement arborera une devanture coiffée d’une splendide marquise extérieure alors que son lobby, son restaurant et son bar seront entièrement réaménagés. L’édifice ayant été construit en 1967, la revitalisation des chambres sera inspirée des années soixante-dix en guise d’hommage à cette période iconique», décrit l'hôtelier dans un comminiqué de presse. Le Soleil