Le casino de Charlevoix

Le jeu en ligne éclipse le Casino de Charlevoix

Les jeux de casino en ligne continuent de gagner des adeptes chez Loto-Québec. Pour ce type de produit sur Espacejeux.com, la société d'État a enregistré des revenus de 45,7 millions $ pour son exercice financier 2016-2017, soit plus que ceux du Salon de jeux de Québec, 39,8 millions $, et du Casino de Charlevoix, 39,4 millions $.
Il s'agit de la première fois dans l'histoire de Loto-Québec que les recettes des jeux en ligne éclipsent la cagnotte de l'établissement de Charlevoix. Lors de l'exercice financier 2015-2016, les mises sur le Web - n'incluant pas les jeux de loterie en ligne et les paris sur les événements - représentaient des revenus de 35,6 millions $. Par rapport à l'an dernier, il s'agit d'une hausse de 28,6 %.  
«On constate qu'il y a une belle popularité et que le nombre de clients pour les jeux en ligne est en augmentation. [...] On va continuer d'avoir des nouveautés pour améliorer l'ensemble de notre offre», promet Patrice Lavoie, porte-parole de la société d'État. Cette dernière a déposé vendredi son rapport annuel à l'Assemblée nationale.
Seuls les casinos de Montréal (479,4 millions $) et du Lac-Leamy (257,4 millions $) se sont avérés plus lucratifs. Pour le Casino du Mont-Tremblay et le Salon de jeux de Trois-Rivières, les revenus ont été de respectivement 16,8 millions $ et de 13,9 millions $.  
Hausse à Québec
Par ailleurs, également pour une première fois, le Salon de jeux de Québec s'est montré plus rentable que le Casino de Charlevoix, qui a tout de même vu ses revenus progresser de 1,8 %. Du côté de la Capitale-Nationale, on parle d'une augmentation de 13,9 % par rapport aux derniers résultats annuels. 
Ce qui signifie que les parieurs ont été de nouveau au rendez-vous dans le centre commercial Fleur de Lys. Entre le 1er avril et le 31 mars, 652 441 personnes ont franchi les portes de l'établissement, comparativement à 578 546 visites pour la même période en 2015-2016. Quant au bénéfice d'exploitation, il a grimpé de 18,2 %. Il est passé de 23,04 millions $ à 27,2 millions $.
Selon le porte-parole de Loto-Québec, cette situation entre le Salon de jeux de Québec et le Casino de Charlevoix n'a rien d'alarmant. Il est toutefois important de mentionner qu'il n'y a pas si longtemps, lors de l'exercice financier 2012-2013, l'établissement de La Malbaie rapportait 52,9 millions $ dans les coffres de la société d'État. 
Ajout d'un St-Hubert
Au cours des derniers mois, avec comme objectif d'attirer de nouveaux joueurs à Charlevoix, Loto-Québec a investi plus de 6 millions $ pour entre autres bonifier son offre alimentaire, avec l'ouverture d'un restaurant Rôtisseries St-Hubert. L'investissement a également permis d'améliorer l'offre de divertissement. 
Après trois trimestres, le Casino présentait des revenus quelque peu inférieurs à ceux de la même période de l'année précédente (-2,9 %). 
«Au quatrième trimestre, l'ouverture de la Rôtisserie St-Hubert de Charlevoix et de notre nouvelle offre de bar a fait augmenter l'achalandage. Les nouveautés que nous mettons en place pour diversifier et bonifier l'offre de divertissement du Casino portent fruit», indique au Soleil M. Lavoie. «Il faut, bien sûr, donner le temps à la clientèle d'apprivoiser nos nouveaux produits, mais nous sommes confiants lorsqu'on regarde les résultats enregistrés au quatrième trimestre. C'est de bon augure pour l'avenir de notre établissement», poursuit-il.
Pour l'exercice financier 2016-2017, le casino de Charlevoix a accueilli 821 501 visiteurs, une hausse de 6 %. Depuis le 1er avril, l'horaire d'ouverture du Casino a été devancé à 9h tous les samedis et dimanches de l'année. Le resto-bar St-Hubert ouvre également une heure plus tôt tous les jours, soit à 11h.
Pour l'ensemble de son année financière, Loto-Québec a enregistré des revenus de 3,636 milliards $. Une augmentation de 75,3 millions $ (+2,1 %) par rapport à l'exercice précédent. La société d'État indique avoir remis un dividende de 1,206 milliard $, surpassant de 58,2 millions $ la cible fixée par le gouvernement dans son budget.
***
En chiffres...
Loteries : 1,828 milliard $ (+1,7 %)
Casinos : 838,8 millions $ (+4,0 %).
Établissement de jeux : 993,5 millions $ (+1,3 %)
Jeu en ligne (jeux de casino, loteries et les paris sur les événements) : 85,9 millions $ (+29,7 %) 
Produits totaux: 3,636 milliards $