Le grand patron de Groupe Dallaire, Michel Dallaire

Le Groupe Dallaire complète sa restructuration

Le Groupe Dallaire a poursuivi son ménage au sein de sa division de construction Dalcon ainsi qu’à son siège social à Québec. Une centaine de travailleurs sont touchés.

«Plus de 50 % des gens remerciés vont traverser chez Cominar Construction. [....] Cela marque la fin du processus», indique au Soleil le président et chef de la direction du Groupe Dallaire, Michel Dallaire, assurant que sa filiale Dalcon poursuit ses opérations.

En tout, ce sont 400 travailleurs de Québec et de Montréal qui auront été touchés par cette restructuration. Au cours des dernières semaines, le Groupe Dallaire s’est également séparé de sa division Dalcon, du côté de Montréal. Environ 300 employés ont été transférés chez Cominar.

Pour cette nouvelle vague de compression, 65 travailleurs sur les chantiers quitteront l’organisation au cours des trois prochaines semaines et 35 employés qui travaillent dans les bureaux administratifs sur le boulevard Laurier partiront en janvier. Ils ont été avisés mardi dernier.

«Il faut savoir que nous avions environ 50 couvreurs à Québec qui faisaient de la rénovation et de l’entretien de toiture exclusivement pour Cominar. Au fil des années, ce sont des travailleurs qui accompagnaient cette entreprise dans leurs besoins. Les personnes ciblées sont majoritairement des gens qui travaillaient sur leurs propriétés», explique M. Dallaire.

Ce dernier précise que pour les employés de bureau, une liste est également entre les mains de la direction de Cominar.  

Cette restructuration est reliée directement au divorce effectué en début d’année entre les deux entités. Quelques semaines après la démission de M. Dallaire au Fonds de placement immobilier Cominar,  les deux entreprises avaient annoncé qu’elles souhaitaient diminuer leur partenariat d’affaires.

Aucune autre vague de coupes ne serait à prévoir, assure le grand patron, qui demeure à la tête de 550 paires de bras. «Le processus est maintenant fini», dit-il, souhaitant rassurer le reste de ses troupes. «Cela s’inscrit dans la continuité des transferts que nous avions réalisés jusqu’à présent».

M. Dallaire mentionne aussi que ces coupes ne changent rien à son plan de match. Il a toujours l’intention de démarrer en 2019, si possible, la construction du complexe Le Phare, qui prévoit une tour de 65 étages, ainsi que de poursuivre ses autres développements immobiliers, comme le Domaine Le Gendre, dans Cap-Rouge

Par ailleurs, un programme de reclassement a été mis sur pied pour les employés touchés à l’administration.

«On va les accompagner dans leur démarche. Au besoin, nous allons pouvoir leur donner plus de temps. C’est malheureux, il y a des gens qui étaient avec nous depuis longtemps, mais ils étaient en poste en lien avec Cominar», conclut  le président.