Les nouvelles chambres du Gîte du Mont-Albert présentent un style plus contemporain et moderne.

Le Gîte du Mont-Albert se modernise pour un plus large public

Le Gîte du Mont-Albert, l'auberge-phare du parc de la Gaspésie, vient d'être rénové et a changé son menu pour cibler un plus large public.
La Société des établissements de plein air du Québec (SEPAQ) a procédé, en décembre, à la rénovation de 16 chambres sur les 48 que compte l'auberge. Le coût des travaux a gravité autour de 1 million $.
Les nouvelles chambres présentent un style plus contemporain. La finition de l'ameublement et des accessoires est faite de matières plus rugueuses, contrastant ainsi avec les pièces communes de l'établissement qui dégagent une atmosphère plus rustique.
Au printemps, l'hôtel avait dévoilé son nouveau logo arborant le cairn, ces monticules de pierres édifiés pour servir de repères dans ce haut lieu de la randonnée pédestre. L'emblème se retrouve dans le décor des chambres.
«Les chambres dataient de 1994, fait remarquer le directeur du Gîte du Mont-Albert, Simon Marinier. On a gardé le côté rustique, mais on a modernisé pour démocratiser. On avait une image guindée. On était en train de perdre de la clientèle.» 
Le dirigeant refuse toutefois d'avancer des chiffres pour illustrer la diminution de sa clientèle.
«L'Aventure hivernale»
«On veut amener une nouvelle clientèle qui cherche un prix d'avance, qui cherche l'aventure hivernale, poursuit-il. Il n'y a pas grand place au Québec où on peut skier dans la poudreuse. Sinon, il faut aller dans l'Ouest canadien.»
La société d'État a complété la première phase de rénovations. Selon M. Marinier, le reste des chambres pourrait possiblement être rénové au printemps.
La salle à manger du Gîte, dont le décor a été retouché, a elle aussi apporté des changements. Le nouveau chef, Guillaume Charbonneau, a renouvelé le menu en y apportant une touche de simplicité. 
La direction propose maintenant des forfaits pour des soupers en table d'hôte plus accessibles.
Aussi, le personnel offre un service plus décontracté. L'uniforme du personnel a été renouvelé. Comme nouveauté cet hiver, le bar propose des bouchées et d'autres plats plus légers.
Pour tenter de rentabiliser les périodes les plus critiques que sont janvier et juin, la SEPAQ a la volonté de développer davantage la clientèle d'affaires.