La Coalition gaz naturel Bellechasse menait la bataille depuis quelques années pour que les entreprises de la régions soient raccordées au réseau gazier.

Le gaz naturel arrive dans Bellechasse

C'est maintenant chose faite. Le gaz naturel est arrivé dans la région de Bellechasse.
Jeudi, après plusieurs années de revendications de la part des intervenants politiques et des leaders économiques bellechassois, l'inauguration du prolongement du réseau gazier de Gaz Métro s'est faite en présence de représentants des gouvernements du Canada et du Québec et du distributeur de gaz naturel.
Le prolongement d'une longueur de 72 kilomètres permettra de raccorder près d'une centaine de bâtiments des municipalités de Lévis (secteur Pintendre), de Saint-Henri, de Saint-Anselme et de Sainte-Claire au réseau de Gaz Métro, principalement des entreprises manufacturières qui bénéficieront d'une diminution substantielle du coût de leur facture d'énergie en passant du mazout au gaz naturel. 
Économie de 30 % sur la facture
Une économie qui pourrait être de l'ordre de 30 %, avait déjà mentionné la direction du constructeur d'autobus Prévost de Sainte-Claire.
«Nos entreprises sont maintenant sur un pied d'égalité avec les entreprises des autres régions du Québec», a fait valoir le préfet de la MRC de Bellechasse, Hervé Blais.
Tout au long de la bataille menée, ces dernières années, par la Coalition gaz naturel Bellechasse, des entreprises ont signifié que l'impossibilité de se raccorder au réseau gazier retardait la concrétisation de projets d'expansion.
Il en a coûté 42 millions $ pour réaliser ce projet. Ottawa et Québec ont mis chacun 17,5 millions $ sur la table. Gaz Métro a contribué, pour sa part, pour une somme de 7 millions $.
Selon Gaz Métro, ce raccordement au réseau d'une centaine de bâtiments permettra à la région de Bellechasse d'économiser 2,5 millions $ en coûts énergétiques, en plus de réduire de 8600 tonnes ses émissions de gaz à effet de serre, soit l'équivalent d'environ 2050 véhicules.