Le FMI prédit une croissance de 1,9% pour la zone euro en entier cette année, en hausse de 0,2% par rapport à sa projection précédente.

Le FMI optimiste pour l'Europe

Le Fonds monétaire international témoigne d'un optimisme renouvelé envers l'économie de la zone euro après la défaite de plusieurs politiciens populistes.
Le FMI a notamment revu à la hausse ses prévisions de croissance pour les quatre moteurs de l'économie de la zone - l'Allemagne, la France, l'Italie et l'Espagne - après la publication de données trimestrielles plus robustes que prévu.
La croissance de l'Allemagne devrait maintenant se chiffrer à 1,8 pour cent, en hausse de 0,2 pour cent, et celle de la France à 1,5 pour cent, en progression de 0,1 pour cent.
Les prévisions pour l'Italie et l'Espagne ont été rehaussées de 0,5 pour cent, à 1,3 pour cent et 3,1 pour cent respectivement.
Les quatre pays devraient aussi générer une croissance plus forte que prévu en 2018.
Le FMI prédit une croissance de 1,9 pour cent pour la zone euro en entier cette année, en hausse de 0,2 pour cent par rapport à sa projection précédente.
Les prévisions pour le Royaume-Uni ont été abaissées de 0,3 pour cent à 1,7 pour cent. La faiblesse du premier trimestre fait craindre pour la santé de l'économie britannique au moment où le pays s'apprête à claquer la porte de l'Union européenne.
Le FMI est notamment encouragé par un recul du populisme en Europe, entre autres en France où Emmanuel Macron a devancé Marine Le Pen pour décrocher la présidence.