Maax continuera d'être dirigée depuis la métropole québécoise et sera dirigée par son actuel président et chef de la direction, Mark Gold.

Le fabricant de bains Maax change de propriétaire

Le fonds d'investissement Brookfield Asset Management se départit du fabricant d'équipement de salles de bain Maax, qui passe dans le giron d'American Bath Group (ABG).
Maax, qui a vu le jour au Québec il y a presque 47 ans et dont le siège social se trouve dans l'arrondissement montréalais de Lachine, deviendra ainsi une division de la société établie à Savannah, dans l'État du Tennessee.
Les détails financiers de la transaction, annoncée mercredi dans un communiqué, n'ont pas été dévoilés.
Aucun représentant de l'entreprise n'était disponible pour fournir davantage de détails. Par courriel, Brookfield Asset Management a indiqué ne pas vouloir faire de commentaires.
Maax continuera d'être dirigée depuis la métropole québécoise et sera dirigée par son actuel président et chef de la direction, Mark Gold.
«ABG et Maax vont toutes deux conserver leurs activités de fabrication existantes et leur main-d'oeuvre respectives, au Canada et aux États-Unis», fait-on valoir, dans le communiqué.
La transaction est assujettie aux approbations réglementaires habituelles. On ignore toutefois à quel moment la clôture est prévue.
Fondée dans les années 60 par la famille Poulin à Sainte-Marie-de-Beauce, Maax compte actuellement plus de 1200 employés répartis à travers huit usines réparties au Québec, au Canada ainsi qu'aux États-Unis.
Maax avait effectué son entrée en Bourse en 1987 et exploitait 24 usines en 2004, lorsque la famille Poulin avait décidé de vendre l'entreprise à un groupe d'investisseurs privés américains mené par J.W. Childs Associates of Boston pour 640 millions $, incluant les dettes.