Une boutique temporaire FAO Schwarz

Le détaillant de jouets FAO Schwarz au Canada... jusqu’aux Fêtes

TORONTO — Le légendaire détaillant américain de jouets FAO Schwarz débarque au Canada, mais ce ne sera pas pour longtemps.

Le détaillant new-yorkais a annoncé mardi qu’il ouvrira des boutiques temporaires dans tous les magasins La Baie afin de pouvoir importer au Canada certains des jouets les plus appréciés aux États-Unis.

Les espaces, d’une superficie allant de 27 à 111 mètres carrés, resteront ouverts jusqu’à la fin décembre et vendront des animaux en peluche surdimensionnés, des ensembles de trains classiques et des répliques du tapis-piano grandeur nature sur lequel Tom Hanks a dansé dans la célèbre scène du film «Big», en 1988.

Selon FAO Schwarz, cet accord marque la première fois que la marque sera présente physiquement dans le pays.

«Nous sommes ravis d’entrer sur le marché canadien, a déclaré à La Presse canadienne David Niggli, le responsable des ventes chez FAO Schwarz. Nous sommes plus connus en tant que société américaine (mais) je dirais que les jouets sont universels et nous avons découvert que, que ce soit un ours en peluche ou une poupée ou une voiture télécommandée, ces jouets sont des classiques qui fonctionnent à travers le monde.»

Ce partenariat survient plusieurs mois avant que FAO Schwarz, qui a été fondé il y a plus de plus de 150 ans, rouvre son magasin phare à New York après la fermeture de celui-ci en juillet 2015. À peu près à la même époque, son rival Toys «R» Us, qui appartenait jadis à FAO Schwarz, traversait des difficultés financières et commençait à liquider ses magasins américains; la firme a ensuite annulé, il y a quelques jours, son enchère de faillite américaine et annoncé son projet de relancer la marque.

La branche canadienne de Toys «R» Us est restée ouverte et est en grande partie à l’abri de ces difficultés, mais ces dernières années, elle et d’autres sociétés de jouets se sont heurtées à la popularité croissante des jeux vidéo et en ligne, à l’expansion des magasins rivaux Mastermind Toys et l’émergence du commerce électronique qui a opposé les détaillants de jouets historiques aux géants en ligne Amazon et eBay.

FAO Schwarz, qui est connu pour ses écrans lumineux géants, a tenté de lutter contre ces vents contraires en ouvrant des boutiques dans les grands magasins Macy’s, Saks Fifth Avenue et Bloomingdales.

M. Niggli n’a pas voulu dire si le partenariat avec HBC signifie que FAO Schwarz cherchera à faire une incursion à long terme sur le marché canadien ou à ouvrir ses propres magasins ici.

«Nous envisageons toujours. Nous ne disons jamais jamais, a-t-il déclaré. Je pense que ça nous donnera une bonne idée, mais pour l’instant, c’est nous et La Baie d’Hudson au Canada.»

Cela fait deux ans que HBC est revenue dans le secteur des jouets après avoir tourné le dos à cette catégorie presque dix ans plus tôt.

La présidente de HBC, Alison Coville, a déclaré que l’opportunité offerte par FAO Schwarz était idéale, car elle permet de «voir les jouets et l’émerveillement du temps des Fêtes s’animer de manière vraiment grande et magique».

Les acheteurs qui visiteront les boutiques, a-t-elle dit, peuvent s’attendre à trouver un mélange de jouets à succès comme les poupées Our Generation, aux côtés de jouets technologiques tels que des microphones et des planches de mixage et les favoris de FAO Schwarz comme les girafes surdimensionnées et les pianos à 120 $, que même Mme Coville a admis trouver irrésistibles.

Cependant, elle ne peut pas dire si le partenariat FAO-Schwarz se poursuivra après la période des Fêtes.

«Nous avons des rayons des jouets dans tout notre réseau de magasins. Par conséquent, en fonction de la réaction des clients, si le marché est solide et si nous voyons des possibilités, nous envisagerons certainement de nous développer ou de recommencer». a-t-elle dit.