La ligne aérienne Swiss devrait être la première au monde à effectuer un vol commercial avec un avion CSeries, en juillet.

Le CSeries de Bombardier obtient des validations en Europe et aux États-Unis

Le nouvel avion de passagers CS100 de Bombardier a obtenu la validation des autorités de l'aviation de l'Europe et des États-Unis, ce qui pave la voie à la livraison de l'appareil au transporteur Swiss International Air Lines d'ici la fin du mois.
La ligne aérienne suisse devrait être la première au monde à effectuer un vol commercial avec un avion CSeries, en juillet.
Les validations de la Federal Aviation Administration aux États-Unis et de l'Agence européenne de sécurité aérienne surviennent après que Transport Canada eut pris une décision similaire en décembre 2015.
L'avionneur montréalais mise beaucoup sur le succès du programme CSeries, qui accuse un retard de deux ans par rapport à son échéancier original et a entraîné des dépassements de coûts d'environ 2 milliards $US.
Bombardier (TSX:BBD.B) a obtenu un important appui à la fin avril, lorsque le transporteur américain Delta Air Lines s'est engagé dans une commande ferme pour 75 avions CS100. En ne tenant pas compte d'options qui permettraient à Delta d'acheter 50 appareils supplémentaires, l'entente est évaluée à 5,6 milliards $US.
La livraison des avions de Delta, un des plus grands transporteurs aériens au monde, devrait commencer en 2018, a indiqué Bombardier.
Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a indiqué lundi que la province était sur le point de finaliser son investissement de 1 milliard $US dans le programme CSeries de Bombardier et qu'une entente devrait être en place d'ici la fin du mois.
Le ministre fédéral des Finances, Bill Morneau, avait pour sa part indiqué, plus tôt, qu'Ottawa poursuivait ses discussions avec Bombardier en vue d'une éventuelle aide financière.