La pharmacienne Nancy Fortin, copropriétaire de la pharmacie Brunet du Carrefour Charlesbourg, rappelle qu'il vaut mieux consulter avant de prendre des médicaments en vente libre contre le rhume et la grippe, surtout si vous prenez déjà des médicaments prescrits.

Le coût de la grippe et du rhume décortiqué

Des frais directs et d'autres plus ou moins cachés qui pourraient grimper dans les millions de dollars dans la province sans même qu'il y ait une pandémie. Sans compter les rhumes et autres affections propres à l'hiver. Et on ne parle même pas des fractures sur les trottoirs glacés, des sorties de route ou des accidents les jours de verglas et de tempête.
<p>Prix des produits en vente libre</p>
Quant aux effets sur l'entourage, vous pouvez lire ou relire la chronique de Mylène Moisan parue dimanche.
La meilleure façon de ne pas attraper la grippe, et surtout de ne pas la transmettre, ça demeure le vaccin, affirme sans ambages la pharmacienne Nancy Fortin. Plusieurs personnes peuvent se faire vacciner gratuitement, notamment les personnes de 60 ans et plus, les enfants de 6 à 23 mois, les personnes souffrant de maladies chroniques. La liste complète est publiée à l'adresse tinyurl.com/o9bvny9, sur le site du ministère de la Santé du Québec. Pour les autres, le vaccin coûtera environ 20 $ chez le médecin ou dans des entreprises qui offrent ce service.
À part le Tamiflu, il n'y a pas de médicament pour soigner la grippe. Soigner, c'est un raccourci, car comme le précise la pharmacienne, le médicament doit être pris dans les 48 heures à partir du début des symptômes. Vous aurez quand même la grippe. Les symptômes seront un peu moins prononcés, mais ils ne disparaîtront pas. Le traitement sur cinq jours coûte environ 55 $.
Il y a bel et bien un autre produit en vaporisateur nasal que Mme Fortin dit n'avoir jamais vendu dans toutes ses années de pratique. Quant au Cold-FX, elle soumet un article scientifique où l'on fait état des propriétés favorisant la multiplication des cellules immunitaires et stimulant leurs fonctions. Cependant, l'auteure du texte, la pharmacienne Caroline Gilbert, souligne qu'aucune des études publiées jusqu'à maintenant n'a démontré l'efficacité du produit pour traiter la grippe ou le rhume.
Côté prévention, Nancy Fortin rappelle les règles d'hygiène : se laver les mains, éternuer ou tousser dans le pli du coude pour éviter la dispersion du virus (tinyurl.com/oa7tjpq). En plus, sur une surface dure comme un meuble ou une poignée de porte, le virus peut survivre entre deux et huit heures. Nettoyage à l'horizon. Et si vous êtes contagieux, restez à la maison et reposez-vous au lieu d'aller propager la grippe au bureau.
Les symptômes de la grippe sont spécifiques et très différents de ceux des rhumes. La personne ressentira une grande fatigue, aura des douleurs musculaires et des courbatures, des poussées de fièvre, des frissons et des maux de tête (tinyurl.com/qemxzn5).
Ça prend de l'acétaminophène, beaucoup de liquide et beaucoup de repos. Il faut que la grippe fasse son temps, entre 7 et 10 jours. Mais il faut surtout faire attention aux complications liées à la grippe : déshydratation, otite, sinusite, bronchite ou pneumonie.
Les symptômes du rhume
Les rhumes, c'est un tout autre monde. Ce sera la congestion nasale, le nez qui coule, les maux de gorge, la toux, mais généralement, il n'y a pas de grande fatigue, ajoute Nancy Fortin. Il y a des rangées complètes de produits naturels, de sirops, de décongestionnants, de pastilles et de pilules en tout genre en vente libre. Première chose à faire si vous prenez des médicaments prescrits : consulter votre pharmacien. Les interactions entre les médicaments et les produits en vente libre peuvent causer plus de tort que de bien. Les vrais spécialistes des médicaments, ce sont les pharmaciens et non les fabricants de produits, qu'ils soient naturels ou non.
Certains produits sont à déconseiller : les décongestionnants peuvent augmenter la pression sanguine chez les gens souffrant d'hypertension; d'autres ont des effets indésirables avec le Coumadin; d'autres encore sont déconseillés pour les gens atteints de diabète ou ont un impact chez les femmes qui suivent une hormonothérapie. Avant d'acheter pour 20 $, 50 $ ou 100 $ de produits qui peuvent nuire, il faut demander conseil au pharmacien et à son médecin.
Après avoir lu quelques dizaines de pages sur leurs interactions, comme les documents soumis par Mme Fortin, on ne voit plus les produits en vente libre du même oeil, même si certains donnent des résultats pour soulager les symptômes du rhume, alors que pour d'autres les études sur leur efficacité sont contradictoires ou montrent l'absence des effets recherchés.