Le Clarendon fermé jusqu’en décembre

L’incendie qui a ravagé l’hôtel Clarendon, dans le Vieux-Québec, le 23 janvier aura des conséquences importantes sur le plus vieil hôtel continuellement en opération dans la capitale. L’administration de l’établissement en place depuis près de 150 ans a annoncé vendredi qu’en raison des lourds dommages, les travaux de rénovation allaient s’étendre sur plusieurs mois et que la réouverture n’était pas prévue avant le 1er décembre.

L’inspection des dégâts, surtout causés par l’eau, est toujours en cours et l’administration du Clarendon n’est toujours pas en mesure d’établir le montant des dommages. Cependant, l’établissement a reçu la confirmation que la totalité des 143 chambres était à refaire complètement. 

Toutes les réservations de groupes ou individuelles doivent donc être annulées jusqu’à la réouverture. L’équipe du Clarendon a réussi jusqu’à maintenant à relocaliser les groupes jusqu’à la fin du mois de février et les réservations individuelles jusqu’au 6 février. Les partenaires de l’établissement assureront le relais pour la suite avec la collaboration des hôteliers du secteur qui sont prêts à accueillir la clientèle. 

Quant aux employés du Clarendon, ils devront malheureusement se trouver un nouvel emploi, mais seront les bienvenus lors de la réouverture, a assuré par voie de communiqué Marc-Olivier Côté, copropriétaire du Clarendon depuis 2012. La cause du sinistre est toujours sous enquête. Les flammes auraient pris naissance dans ou près de la toiture de l’hôtel.  Ian Bussières