Bien que 175 truies aient trouvé la mort dans l'incendie, plus de 300 porcelets ont toutefois pu être évacués à temps.

Le Centre d'excellence en production porcine détruit par un incendie

Après l'incendie qui a ravagé mercredi soir le Centre d'excellence en production porcine (CEPP) de Saint-Anselme, dans Chaudière-Appalaches, l'avenir d'une dizaine d'étudiants qui devaient entreprendre leur formation pratique le 24 novembre reste incertain.
Selon André Chamard, directeur général de la commission scolaire de la Côte-du-Sud, des discussions sont en cours avec «de proches partenaires» - des producteurs porcins des environs - afin que les étudiants touchés puissent suivre leur formation chez eux. «Mais ce n'est pas simple», note M. Chamard, étant donné que les producteurs porcins ne sont pas équipés pour accueillir plusieurs étudiants en leurs murs. Il parle notamment de l'augmentation du risque de contamination qui pourrait freiner certains producteurs à offrir leur aide.
L'incendie qui s'est déclenché mercredi avant 18h25 au CEPP a causé la mort de quelque 175 truies, en plus de causer des dommages de plus d'un million de dollars. Plus de 300 porcelets ont toutefois pu être évacués à temps. La cause de l'incendie est toujours inconnue.
 L'incident cause également la mise sur pause d'un projet de recherche avec la Faculté des sciences de l'agriculture de l'Université Laval.