Selon le Bureau de la concurrence, les consommateurs ont besoin d’un moyen simple de comparer les offres concurrentes des fournisseurs de services internet.

Le Bureau de la concurrence demande plus de clarté de la part des «télécoms»

TORONTO - Le Bureau de la concurrence recommande que toutes les entreprises de télécommunications soient tenues d’utiliser des devis clairs, simples et normalisés lorsqu’ils offrent leurs services internet aux consommateurs.

Selon l’organisme de surveillance, les consommateurs avaient besoin d’un moyen simple de comparer les offres concurrentes des fournisseurs de services internet.

Le Bureau recommande également que les prix annoncés incluent tous les frais obligatoires et que le terme «illimité» signifie qu’il n’y ait pas de limitation ou de ralentissement des données, ni d’autres restrictions importantes masquées dans le contrat.

Diverses sources indiquent que les consommateurs n’obtiennent souvent pas ce qu’ils attendent de leur fournisseur de services internet, ce qui génère un grand nombre de plaintes adressées au Bureau de la concurrence et à d’autres organismes responsables du secteur des télécommunications.

Les recommandations de l’organisme ont été déposées auprès du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC), qui élabore actuellement un nouveau code de conduite pour les fournisseurs de services internet.

Le code de conduite proposé par le CRTC n’est qu’une des nombreuses initiatives en cours à la suite de plaintes concernant les pratiques de vente et de marketing des grands fournisseurs de services internet du Canada et de différends au sujet des contrats et de la facturation avec les clients.