Le port de Sept-Îles poursuit le plan de modernisation de ses installations en injectant 15 millions $ dans l'optimisation du terminal La Relance, à Pointe-Noire, près de l'aluminerie Alouette.

Le boum minier profite au port de Sept-Îles

Le Port de Sept-Îles continue à surfer sur la vague du boum minier que connaît la Côte-Nord alors qu'il a manutentionné en 2012 un total de 28 millions de tonnes métriques, la meilleure performance depuis la fin des années 70 et une hausse de 7,5 % par rapport à l'année précédente.
Plus de 80 % de cette hausse est due à l'augmentation des activités de Labrador Iron Mines.
L'année 2012 a aussi été marquée par le lancement des travaux du futur quai multi-usagers, un projet de 220 millions $ auquel le gouvernement fédéral a consenti 55 millions $. Cinq autres partenaires, soit Labrador Iron Mines, Alderon Iron Ore, Champion Minerals, New Millenium Iron et Tata Steel, se partageront 50 % de la note.
Parmi ses bons coups, le Port souligne la réalisation de sa première Semaine maritime, qui a attiré plus de 2000 personnes. Le Port de Sept-Îles est le plus important port minéralier en Amérique du Nord et il se situe dans le top 3 des ports canadiens en matière de volume total manutentionné.