Le Beaugarte, sur le boulevard Laurier

Le Beaugarte va fermer ses portes le 30 mai

Le resto-bar Beaugarte, un monument de la vie nocturne dans la capitale, va officiellement fermer ses portes le 30 mai prochain.
En septembre, Le Soleil révélait que l'homme d'affaires et propriétaire de l'endroit, Jean-Pier Goulet, souhaitait prendre sa retraite. Son établissement du boulevard Laurier était à vendre depuis quelques semaines et des pourparlers étaient en cours avec différents groupes, notamment la microbrasserie La Voie maltée et la chaîne Madisons New York Grill & Bar.
Au cours des derniers jours, certains employés du resto-bar ont appris la mauvaise nouvelle dans une lettre. Dans huit semaines, la musique et les lumières vont cesser pour de bon.
Depuis près d'un mois, le Beaugarte n'offre plus le service de repas. Seule la discothèque est ouverte en soirée à partir de 21h, et ce, du mercredi au samedi. Au total, ce sont une soixantaine de personnes qui vont se retrouver sur le chômage. Plusieurs fêtes sont prévues à l'horaire pour les derniers tours de piste.
«Oui, je passe maintenant le flambeau à une autre personne, mais on ne sait pas encore qui. Selon la loi, je me devais d'avertir les employés deux mois avant la fermeture. Cela va également leur permettre de trouver un nouveau travail», indique M. Goulet, ébranlé par la situation. Il est fidèle au poste depuis l'ouverture de l'endroit, le 7 décembre 1982. Il célébrait d'ailleurs ses 71 ans, mercredi. «C'est Cominar, propriétaire de Place de la Cité, qui va maintenant gérer le dossier», poursuit celui qui détenait encore une entente pour les huit prochaines années. Le contrat offre aussi la possibilité de prolonger le bail de 20 ans. 
Encore deux mois «de party»
Le patron assure qu'il n'y a aucun contrat de signé avec une nouvelle bannière pour le moment, bien que les pourparlers se poursuivent. «Il y a plusieurs organisations qui peuvent avoir de l'intérêt pour ce local», se contente-t-il de dire. «C'est à Cominar de voir. Il n'y a rien de confirmé officiellement. Pour l'heure, il me reste deux mois de party!»
Du côté des employés, cette fermeture n'était pas une surprise. «On le savait. On ne savait juste pas à quel moment», confie un travailleur préférant taire son nom. «C'est très triste pour le quartier.»
Depuis son ouverture, le resto-bar a accueilli plus d'un million de visiteurs et de nombreuses célébrités, entre autres des joueurs des Nordiques.
Le Beaugarte s'ajoute à la longue liste des bars ayant fermé leurs portes à Sainte-Foy, notamment l'Ozone, le Star Bar, le Palladium et le Liquor Store (Place de la Cité).