Un aménagement et un potager aux abords de l'église Notre-Dame-de-Jacques-Cartier, rue Saint-Joseph, trouvent leur place dans les projets de Verdir Saint-Roch.

L'argent se fait attendre pour Verdir Saint-Roch

L'organisme Verdir Saint-Roch est en attente d'une subvention qui lui permettrait de lancer un aménagement horticole doublé d'un potager, aux abords de l'église Notre-Dame-de-Jacques-Cartier. Ce projet s'inscrit dans un désir de démocratiser l'agriculture urbaine et contrer les îlots de chaleur.
Marine Sériès, coordonnatrice de la Table de quartier l'EnGrEnAgE de Saint-Roch, explique que l'argent n'est toujours pas au rendez-vous pour la mise en oeuvre de ce projet agrocommunautaire. «On pourrait partir avec 15 000 $ ou 20 000 $. On serait capable de se rendre loin avec ça», explique-t-elle. Des demandes de subvention ont été déposées auprès de la Ville et de différents partenaires privés.
Le projet de verdure de la rue Saint-Joseph, près de l'avenue Caron, consiste en l'aménagement du terrain entre la rue Saint-Joseph et l'église Notre-Dame-de-Jacques-Cartier. Des fleurs et des arbustes seraient plantés en bordure de bancs. Un «jardin expérimental» entretenu par des bénévoles permettrait de fournir des citoyens et organismes communautaires en légumes frais.
«Il y a beaucoup de gris dans le quartier», déplore Marine Sériès, soulignant qu'il s'agit d'une initiative permettant aux citoyens «de se réapproprier le quartier».
«C'est aussi une façon de faire la lutte aux îlots de chaleur et d'apporter un peu de fraîcheur dans le quartier», ajoute Vicky Duval, des AmiEs de la Terre, organisme à l'origine de ce projet de verdissement.